Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/04/2012

Chasse aux boucs hivernale

Le 12 janvier 2011, une grosse chutte de neige à permi à mes voisins d' envisager de retrouver les deux boucs trop sauvages pour être attrapés à l' automne. La neige les aidant à trouver leur trace et à ralentir leur fuite. Je me suis portée volontaire pour les aider et en profiter pour faire quelques photos.

DSC_2066.JPG

On a commencé par sortir le bateau et le remettre à l' eau. C'était facile, il glissait bien sur la neige mise sur la plage à l' aide du tracteur.

 

 

DSC_2071.JPG

 

La journée s' annoncait belle.

 

 

DSC_2076.JPG

 

Mes collègues Magne et Stig Arne, de grands gaillards n' ayant pas froid aux yeux. Il leur manque un bouc chacun.

DSC_2083.JPG

Le village derrière nous devient de plus en plus petit, tandis que la montagne elle grandit au fur et à mesure que nous nous éloignons. Nous allons vers l' entrée du Nærøyfjorden.

entrer des mots clefs

Vers Leikanger au nord, la neige est rose comme si elle était éclairée par le soleil couchant, pourtant il est 11:40.

 

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

 

Le versant nord est dans l' ombre pendant plus de trois mois l' hiver. Les cascades se figent.

 

entrer des mots clefs

 

Nous voilà à l' entrée du Nærøyfjorden.

 

entrer des mots clefs

 

Les boucs ont un abri sous le gros rocher appelé Linhedla. Ils n'étaient pas là mais leurs traces nous montraient qu' ils étaient en vie.

 

entrer des mots clefs

Nous les avons trouvés un peu plus loin, en bordure de fjord près d' un bout de clôture qui nous permet parfois de les coincer. Mais il se sont enfuis en passant entre clôture et fjord dès qu' ils nous ont vus, insensibles au bruit poutant magique des granulés dans le seau.

 

 

entrer des mots clefs

 

Non loin de là, un aigle royal est venu se poser, espérant peut-être participer à la chasse.

 

entrer des mots clefs

 

Nous nous sommes répartis à des endroits stratégiques pour essayer de les coincer, soit sous le rocher, sois dans la clôture.

 

entrer des mots clefs

Mais ils ont réussi à passer entre nos mailles. Pas facile de les arrêter, ils sont tellement plus agiles!

 

 

entrer des mots clefs

 Ma photo préférée, le poil flottant par la vitesse de la fuite est trop beau!

entrer des mots clefs

Après pas mal de déboires, on a fini par en attrapper un dans l' enclos en grillage et à coincer l' autre sur une petite terrasse en bord de fjord.

 

entrer des mots clefs

Premier contact. Gunhild tient une des pattes de devant pour être sûre qu' il ne prenne pas la poudre d' escampette.

entrer des mots clefs

 Cueillette de bouc le long du fjord, sport préféré des chevriers d' Undredal

 

entrer des mots clefs

 Rassemblement de l'équipe pour le retour. Incroyable, mais l'expédition est réussie!

 

entrer des mots clefs

Dans la barque, ils se sont calmés. En fait ils ne sont pas si sauvage que ca. Ils ont quand même passé toute leur enfance à l'étable

entrer des mots clefs

Arrivés au quai, c' est le déchargement, une corde de sécurité bien attachée autour du cou.

 

entrer des mots clefs

Et voilà, Gunhild et Anna Elise sont fières de nous.

 

entrer des mots clefs

Et je suis fière de travailler avec de si belles bêtes, si robustes et énergiques

 

DSC_2195 web.JPG

Les gars sont immediatement repartis à la recherche d' autres boucs perdus ailleurs. Il faut profiter de la neige nouvelle et des traces fraiches qu' elle peut révéler. Mais déjà il ne reste que 2 heures de jour, il est 13h30. Ils n' ont rien trouvé.

 

DSC_2204 web.JPG

J' ai ammené le bouc de A.K. et Magne jusqu'à leur étable. A.K. est venu à ma rencontre et j' ai eu droit à la photo! Je le tenais bien serré, si non il faisait des bonds dans tous les sens. Ca n' allait pas vite, il avait des freins aux quattre pattes. C' est dur de perdre sa liberté, même en plein hiver. 

 

DSC_2208.JPG

La rivière en parure hivernale

 

DSC_2212.JPG

Le village, 15h40, la nuit tombe, l' heure bleue à commencée. Une belle journée pleine d'émotions et de vie intense se termine avec un bon sentiment de satisfaction.

15:22 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (16)

03/08/2007

Le dernier saut de Panda

Neuvième jour:

Les chèvres sont toujours au même endroit: La blanche seule en bas, Panda dans son coin et celle du haut qui se ballade un peu partout et n' est pas bloquée du tout. La météo annoncait un grand soleil. Il a fait gris et on était content qu' il ne pleuve pas. Vers midi, après avoir laissé le sol se réssuyer un peu, on est reparti, Kjell, Stig Arne et sa fille Anna Elise et moi. 

Dès le départ, mauvaise nouvelle: la deuxième blanche en bas est tombée aussi. Stig Arne part en flèche et la retrouve loin sous la falaise, le dos cassé, mais en vie. Sa femme Gunhild monte et reste au coté de la chèvre blessée pendant que nous montons essayer de sauver au moins Panda. En montant nous l' avons appelé, elle a reconnu la voie de Anna Elise et nous répondait, cherchant le contact. Mais impossible pour elle de remonter.

C' est Kjell qui est descendu. J' étais en dessous pour guider les mouvements. La chèvre était inquiète. La corde lui faisait peur. Elle est descendu un cran de plus et s' est jetée sur l' herbe nouvelle de cette terrasse. Malheureusement quand Kjell est arrivé tout près, au lieu de venir vers les granulés qu' il lui tendait, elle a essayé de descendre encore, a perdu pied et est partie vers le bas à toute vitesse, jetée de rocher en rocher, avec un bruit sourd à chaque rebondissemnet de la chutte. Un cauchemard.

medium_MBU2006_0806_004_.2.JPG

Panda sur la terrasse herbue en haut à gauche et le dernier bout de falaise qu' elle a essayé de sauter. Mais elle n' a pas réussi à s' arrêter sur la terrasse en bas à gauche. Dessous encore 100 m de tobogan.

Kjell est descendu jusqu' à moi en rappel, 70 m au dessous de son point de départ. La dernière chèvre, s' est enfin laissé approchée et, la trainant en laisse, nous nous sommes dépêchés de descendre retrouver les deux autres. Gunnhild avait du partir pour la traite.

medium_MBU2006_0806_006_.JPG

 Panda aussi vivait encore, mais pâtes et dos cassés. Stig Arne a appelé son fils pour qu' il monte un fusil.

 medium_MBU2006_0806_012_.JPG

Anna Elise a eu du mal à accepter la perte de 2 de ses chèvres, mais il n' y avait pas de choix. Elles seraient mortes quand même avec beaucoup plus de souffrances. Elle est partie ramener la chèvre vivante à Melhus.

Une fois abattues, nous avons vidé Panda pour utiliser la viande. La blanche n' avait que la peau sur les os. On l' a laissé aux renards, aux corbeaux et aux aigles. Dans deux jours il n' y aura plus que quelques lambeaux de peaux. C' est la rude loi de la nature. Les êtres mal adaptés à leur milieu de vie succombent et font vivre les autres.

medium_Panda_død.jpg
Ce n' était pas un retour comme ca qu' on avait espéré. Mais enfin il n' y a plus de chèvres bloquées, jusqu' à la prochaine fois...

22:50 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (3)

02/08/2007

Une chèvre est tombée

Huitième jour: Toujour la pluie qui empêche une nouvelle tentative de sauvetage. En plus 100 chèvres manquaient à la traite ce matin, donc il a fallu utiliser les ressources à les retrouver. Elles étaient loin dans la montagne, vers le glacier de Syrdalen. Kjell et Stig Arne sont allé les chercher. Ils n' ont pas fini de traire avant 14h30. Le pauvre fromager Antoine n' a pas fini son fromage avant 19h.

Avant de partir chercher les chèvres, Stig Arne est monté sous la falaise voir si il trouvait la chèvre disparue des terrasses il y a deux jours. Comme on le craignait, elle était tombée et il l' a retrouvé morte... Elle était à A.K. et Magne. C' est terrible de penser qu' on était tout près, 1 h avant qu' elle ne tombe, sans pouvoir l' aider. Une dame du village m' a dis ce soir qu' elle l' avait vu perdre pied alors qu' elle essayait de s' étirer au maximum pour atteindre quelques feuilles vertes. Elle a voulu sauter pour se rattrapper, mais a échoué.

 Sa compagne qui est encore à la même place passe vraiment un mauvais moment: sous la pluie, rien a manger et pas la place pour se coucher. Les deux autres sont dans des endroit plus cléments, elles ont à manger et des surplombs pour se coucher au sec. Celle du haut est d' ailleurs sortie complètement cet aprè midi. Puis elle est redescendue se coucher sous son rocher ce soir. Quelle casanière! La noir et blanche est à Gunhild et Stig Arne. J' ai appris aujourd'hui qu' elle s' appellait Panda.

J' ai passé la journée à la comptabilité mensuelle de la fromagerie pour avoir les subventions par rapport au litrage, et déclarer la TVA.

23:00 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (0)

31/07/2007

Sixième jour

Sixième jour, 7h 

Les chèvres bloquées, je peux les voir de mon lit. Là une photo depuis la fenêtre de notre chambre, au max du zoom. Les chèvres sont des points blanc, sous les chiffres

 medium_31_juli_copy.jpg

Il n' y a plus que deux chèvres dans l' endroit boueux ou elles étaient toutes les quatre hier (1,2). Une des blanche est remontée un peu et a trouvé de l' herbe fraiche (3). Si elle continue vers la droite elle devrait pouvoir sortir. La noire et blanche est maintenant où était Tvilling avant d' arriver à s' en sortir, sans doute en remontant en travers, vers la droite. à suivre.

Sixième jour 22 h

La météo annoncant un temps nuageux, sans pluie, nous sommes montés faire une nouvelle tentative vers 14 h pour laisser au sol le temps de sècher un peu. Stig Arne, Kjell, Antoine le fromager et moi.

medium_DSC_4712.JPG
Arrivés à leur hauteur il s' est mis à pleuvoir dru et nous avons abandonné le projet. Nous avons essayé de les attirer avec le seau de granulé mais rien à faire. Sur la foto ci-dessus, on voit 1 et 2, et la noire et blanche en position 4.
medium_DSC_4724.JPG
 Entre 17:00 et 17:30 une des deux blanches en position 1-2 à disparu. Malgré notre surveillance assidue aux jumelles, personne ne sait ce qu' elle est devenue.
Ce soir, il en reste une en bas. La noire et blanche à fait un petit tour vers la droite et est presque sortie avant de revenir se coucher dans son coin. Celle en position 3 est remonté encore plus et est pratiquement libre. Mais à l' instant, elle avait le nez vers le bas, et j' avais l' impression qu' elle voulait redescendre!
medium_DSC_4727.JPG
Stig Arne et Kjell après l' averse
medium_DSC_4733.JPG
 Antoine s' endors en nous attendant. Ca endors d' entendre parler une langue qu' on ne comprend pas, surtout quand on est debout depui 4 h du matin...

07:25 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (0)

Cinquième jour (30.07)

Cinquième jour:

Bonne nouvelle ce matin, en allant à la traite à 6 h, les trayeurs ont rencontré Tvilling sur la route, presque arrivée à l' étable de Melhus. Donc elle a réussie à s' en sortir toute seule et à rentrer au bercail. Bravo. C' était la dernière des miennes. Il en reste donc 4, appartenant aux collègues. Les deux du haut, au lieu de sortir, ce qu' elles ont fait une fois jeudi dernier, sont descendues encore plus bas rejoindre les deux autres. Elles sont maintenant toutes les quatre, tassés sur des terrasses minuscules, de plus en plus boueuses sous la pluie et le piétinement. La météo s' est trompée. Il a plu toute la journée. Impossible de faire de l' escalade aujourd' hui non plus.

Les chevrettes:

Sms de Stigen hier matin: 10 de nos chevrettes sont arrivées à Stigen. Puis elles ont suivi un groupe de touristes qui descendaient reprendre leurs kayaks au bord du fjord. J' ai immédiatement embauché 2 copains et on a filé en bateau les récuperer. J' ai plusieurs fois essayer d' attendre d' avoir le temps et les oiseaux étaient envolés. Mais cette fois ci tout c' est bien passé à part que je me suis écorchée le pouce contre les rochers en en attrappant une par la pate. Nous les avons embarqués et changés de pâture. Elles sont maintenant avec les 4 chèvres taries à Bortom, en face du village.

Messe du festival

J' ai pu revenir juste à temps pour la messe du festival sur le quai. Heureusement car je faisait partie de la chorale improvisée pour l' occasion. L' express de Bergen à accosté en plein milieu d' un chant. Accompagnement plutôt bruyant!.

Encore un bateau de chevrettes 

De suite après nous sommes reparties, Maria, Brita et moi sur le fjord, chercher le reste des chevrettes. Les gentilles filles étaient descendues entre temps de Koldegrufsa et le chargement à été vite fait. Quelques granulés font des miracles.

medium_DSC_4677.JPG

Capitaine Maria.

Donc les 19 chevrettes sont maintenant toutes à Husaflaten, Bortom, avec les 4 chèvres qui je l' espère vont leur apprendre les bonnes coutumes de la vie de chèvres du fjord. Ce matin ca c' est très bien passé. Malgré la pluie, elles sont descendues en courant de leur perchoir dans les rochers.

medium_DSC_4688.JPG

De Husaflaten on voit bien les sommets au dessus du village.

medium_DSC_4703.JPG

La lumière ètait magnifique, mais difficile à fotographier à cause de grands contrastes. On était au soleil et il pleuvait!

 

medium_Undredal.jpg

Dans l' autre sens, Aurland, village du centre de la commune.

medium_Aurland.jpg
Maria et Antoine nous ont fait des crèpes aujourd' hui. Contraste avec la grisaille de la journée.
medium_MBU2006_0802_001_.JPG

00:25 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (0)