Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2007

Violetta ne voulais pas rentrer

2007/112607/1.jpg
Le projet du bouc Lykkegut qui devait retrouver Violetta seule depuis 3 jours à échoué. Déjà le lendemain il était retourné en dessous de Nedbergo. Après avoir repéré Violetta aux jumelles, j' ai decidé de faire un essai d' aller la chercher bien que l' heure soit déjà bien avancée, le bureau m' ayant pris toute la matinée. La photo du village d' en face donne l' impression que c' est le soir, mais il est 14 h.
2007/112607/2.jpg
J' ai accosté a coté de l' ancienne cabanne de traite des voisins. Il y a bien vingt ans qu' ils n' ont pas trait là. Un énorme églantier pousse en son milieu. Autrefois, tout le monde mettait ses chèvres à Bortom, tôt au printemps. C' est un versant sud où les pâtures sont précoces. Il fallait aller traire en bateau matin et soir par tout les temps. Je me souviens d' une fois où le vent était tellement fort qu' il a fallu attendre deux heures avant de pouvoir rentrer. Nous étions assises notre amie Bernadette et moi dans la forêt et nous sentions les racines des arbres se soulever sous nous. Nous avons été les derniers à traire Bortom au printemps, ca fait bien 10 ans de ca maintenant.
2007/112607/3.jpg
On se croit seul dans la forêt...
2007/112607/4.jpg
Enfin, j' ai trouvé Violetta. Regardez comme elle se confond avec la nature. Et encore c' est son coté avec le plus de blanc qui est tourné vers nous. Foin bien vert et granulés sont présentés pour engager les négociations.
2007/112607/5.jpg
Petit à petit elle m' a laissé approcher. Lorsque j' ai été à 3 mètres, elle a craqué et s' est goinfré de granulés. Le beau foin vert, par contre ne l' a pas interessé du tout. Mais pas question de me suivre librement.
2007/112607/6.jpg
J' ai donc du l' attacher et la tirer jusqu' en bas tant bien que mal. Parfois c' est elle qui me tirait, rarement dans le bon sens...
2007/112607/7.jpg
Regardez comme la couleur  de Violetta est la même que celle des arbres! Ces arbres, ce sont des tilleuls qui survivent sur ce coteaux versant sud. On pense qu' ils sont en majorité plantés, du temps avant que les chèvres ne pâturent le coin, car elles en raffolent et ne laissent pas une seule pousse passer. Cette forêt servait à fabriquer des cordes, avec les fibres qui sont sous l' écorce. Dans le petit musée de culture locale de Styvi dans le Nærøyfjord, le paysan, Bottolv Hov montre encore la façon de fabriquer ces cordes. C' était surement le type de cordes utilisées par les Vikings.
2007/112607/8.jpg
De retour au fjord, 15 h 10, il fait presque nuit. Les lumières du soleil couchant sont presque plein sud.
Il ne me manque plus qu' une chèvre à rentrer, Lilja, (le lys blanc)
Ce soir, un travail moins drôle: établir la liste de celles qui vont partir à la boucherie lundi prochain. Le travail le plus pénible de l' année. La dure réalité c' est que sans mort il n' y pas de place pour les naissances et donc pas de renouvellement.
2007/112607/9.jpg
La récolte de pommes a été tout a fait minable cette année. L' année dernière c'était plusieurs caisses sur le même arbre. Il a fait la pause cette année. Juste de quoi faire un bol de compote.
2007/112607/10.jpg
Bouquet pour l' hiver, souvenir d' été, qui dure longtemps.

25/11/2007

Une chèvre ici, une chèvre là

2007/241107/1.jpg
La glace est en train de lacher prise. Il y a quelques jours, j' étais au bord de la plaque de glace, cherchant les dernières chèvres aux jumelles. Le vent poussait ma barque contre la glace, donnant les vibrations visibles sur la photo. Le bruit fait par la glace qui s' entrechoquait par le mouvement des vagues ressemblait au joli gazouillis d' une multitude d' oiseaux.
2007/241107/2.jpg
Trois chèvres repérées, une sous Tågingi, 2 dessus, nous partons à trois les chercher car l' endroit est plutôt difficile.
En montant, la vue sur le fjord montre bien comment la glace est en train de partir.
2007/241107/3.jpg
La vue vers Undredal, d' en haut (4-500 m d' haltitude) La paroi rocheuse s'éleve encore jusqu' à mille mètres au dessus de nous.
2007/241107/4.jpg
Au lieu du passage le plus difficile, il y a une chaine pour pouvoir passer.
2007/241107/5.jpg
Même pour les chèvres le passage est difficile. Gunhild en pousse une dans les bras de Stig Arne qui amortie la descente.
2007/241107/6.jpg
Le lendemain c' est un groupe de 6 qui sont descendues d' elles même. Il n' y a qu' a les cueuillir au bord de l' eau. Toutes les miennes, bravo les filles!
2007/241107/7.jpg
Undredal d' en face
.
2007/241107/8.jpg
.
.
2007/241107/15.jpg
2007/241107/9.jpg
La paroi rocheuse sous Nedbergo fait bien 400 m de haut. Un petit groupe de trois boucs et une chèvre pâturent depuis un moment dans le coin. Il sont presque toujours au bord du vide. Les chèvres n' ont vraiment pas le vertige!
2007/241107/10.jpg
Hier, samedi, Nous sommes d' abord montés chercher une chèvre solitaire à Britaskårane. Quelle joie de voir qu' elle n' était pas sauvage.
2007/241107/11.jpg
Redescendus au croisement du sentier de Nedbergo nous attachons la chèvre retrouvée à un arbre et remontons de l' autre coté du ravin.
2007/241107/12.jpg
2007/241107/13.jpg
 Les boucs viennent rapidement vers nous au bruit magique des granulés dans le sceau. Oh surprise, il y a une chèvre en plus avec eux. Mørkeblå (Bleue foncée) a une couleur pratiquement impossible à voir de loin. Remarquez comme est jolie sa queue retroussée en éventail. L' autre chèvre, blanche celle-ci, qui est dans le même coin, fait bande à part dans un endroit trop dangeureux pour tenter d' aller la chercher.
2007/241107/14.jpg
De retour au croisement, nous retrouvons la chèvre attachée. Storegut nous a donné bien du mal à la descente. Il a essayé de se sauver 2 fois et j' ai fini par l' attacher. Mais ce n' est pas facile de descendre dans ce terrain avec un bouc de 70 kgs en laisse qui tout à coup fait des bonds imprévisibles. L' autre bouc, Lykkegut, est très gentil. Je l' ai relaché juste au dessous de l' endroit ou Gunhild et Stig Arne ont perdu Violetta la veille. Elle ne voulais pas les suivre. J' espère qu' ils vont se retrouver. Il ne me manque plus que 2 chèvres, Violetta et Lilja, 1 bouc dans la pâture de Morki, dans le Nærøyfjorden, et la chevrette Mathilde qui je pense doit être morte, car il y a longtemps qu' elle manque à l' appel.

21/11/2007

givre, floraison hivernale

Brume + gel = givre. Tout est givré aujourd' hui et le jardin mort depuis l' automne s' est refait une beauté.
2007/211107/1.jpg
Pétale de rose dans les pervenches
2007/211107/2.jpg
Un dahlia qui aurait du être rentré...
2007/211107/3.jpg
Même les pneus le long du quai fleurisse.
2007/211107/4.jpg
.
.
2007/211107/5.jpg
.
.
2007/211107/6.jpg
.
.
2007/211107/7.jpg
.
.
2007/211107/8.jpg 2007/211107/9.jpg
.
C' est la fin des capucines...
2007/211107/10.jpg
2007/211107/11.jpg
.
Les chevaux ont pris un poil terrible, comme une fourrure d' ours car ils sont dehors en permanence. Il faut désormais leur donner un complément de fourrage. Mais ils restent presque tout l' hiver dehors. Ils préfèrent froid et grands espaces que chaud et étroit dans l' écurie. Hrønn, l' islandaise devant Siri, la fjord.
2007/211107/12.jpg
Les 2 fjords Siri devant et Peik derrière. Ils mangent les refus des chèvres. Ce sont des chevaux rustiques et facile à nourrir.

20/11/2007

Journée dorée

191107/1.jpg
Ce matin à neuf heure, le solei se lève en face du village, versant sud. La vue du quai devant la maison.
191107/2.jpg
J' ai pris le bateau et remonté le fjord pour chercher les chèvres qui nous manquent à la jumelle.
Il nous en manque 14, Gunhild 23.
191107/3.jpg
Bortom se refète le long du bateau
191107/4.jpg 191107/5.jpg
La vague de ma barque
191107/6.jpg 191107/7.jpg
Reflets de mystérieux êtres du fjord.
191107/8.jpg
Vers Aurland, le soleil se lève
191107/9.jpg
Aujourd' hui j' ai emmené Ronja à l' expédition chèvres. Ça la passionne.
191107/10.jpg
La vue vers Undredal en montant en face
191107/11.jpg
Bessao, butte "plate" à 300 m d' altitude. La montée est dure, très abrupte et pleine de caillous. Le contraste est grand à l' arrivée. Bessao est comme un parc. Le tas de caillou est le reste d' une cabanne à foin et branchages. Tous les arbres que l' ont voit sont des tilleuls qui autrefois étaient coupés à 2 mètres du sol régulièrement pour faire des branchages, fourrage pour l' hiver. N' étant plus utilisés, ils sont montés en flêche à partir du tronc épaissi, ce qui leur donne leur forme caractéristique avec plusieurs grosse branche droit vers le ciel.
191107/12.jpg
Cet écureuil à eu bien peur. Dans la forêt, plein de sitelles aussi. À cette altitude le soleil chauffe bien et il fait beaucoup moins froid et humide qu' en bas le long du fjord. Pas étonnant que les chèvres restent à cette hauteur là.
191107/13.jpg
Nous avons trouvé 4 chèvres, toutes à Gunhild. Au début elles étaient très inquiètes à cause de la chienne qu' elles ne connaissent pas.
191107/14.jpg
A coups de granulés ont a fini par les faire descendre.
191107/15.jpg  191107/16.jpg
Au village, une brume humide s' était installée. Merci les chèvres de nous faire prendre le soleil!

16/11/2007

Froid et glace

161107/1.jpg
La glace forme maintenant un tapis d' une pièce qui bouche les 2 bras du fjord de part et d' autre d' Undredal. Undredal est le seul port libre de la commune et l' unique bateau touristique de la saison s' y est retranché. Normalement il ne fait que passer devant le village en route entre Flåm et Gudvangen.
161107/2.jpg
Il n' est pas gros sous la montagne. Les touristes viennent maintenat de Flåm en buss et font un tour sur le fjord, jusqu' au bord de la glace et reviennent. Les gens du coin sont mécontents de la compagnie de bateau. Il y a 30 ans les bateaux sur le fjord étaient brise-glace. Aujourd'hui ils ne supportent rien. 2 hameaux sans route sont bloqués.
161107/3.jpg
Glacons pendants, algues et reflets.
161107/4.jpg
Pour aller chercher nos chèvres, hier,  il a fallu tout doucement ouvrir un canal dans la glace qui ne fait que 2 cm d' épaisseur.
Puis marcher dans les rochers plus loin que d' habitude...
161107/5.jpg
Sept chèvres de retrouvées. Il faisait presque nuit quand nous sommes rentrées. La nuit tombe maintenant vers 3h30.
161107/6.jpg
Sculpture de glace le long d' un ruisseau.
161107/7.jpg
Ce matin, nouvelle expédition. J' ai rencontré des marsouins en traversant le fjord. Une mère et son petit. C' est la première fois que je réussie une photo. Ils ne passent qu' un quart de seconde en surface pour respirer.
161107/8.jpg
En face, d' abord trois chèvres que j' ai rentrée toute seule tandis que Stig Arne et Gunhild allaient en chercher un groupe très haut, à Britaskårane. Le temps tourne et le redoux arrive. C' est un temps risqué car les rochers et la glace se détachent facilement des falaises. Quelques rochers on dévalés les pentes et nous ont fait peur.
161107/9.jpg
Après avoir donné du mal à Stig Arne et Gunhild en essayant de s' échapper dans tous les sens, voilà les chèvres qui arrivent.
161107/10.jpg
Le premier bateau rempli est largué sur le fjord tandis que nous chargeons le deuxième. Pas de danger qu' elles ne s' échappent! 28 têtes aujourd' hui.
161107/11.jpg
Retour. Etincelle fait gonfler les poils de son visage pour perdre moins de chaleur.
161107/12.jpg
Arrivées à bon port, elles se régalent d' algues. Mais y descendre d' elles même? Tu peux toujours courrir.
161107/13.jpg
Chèvre-sirène
161107/14.jpg
La glace est belle mais peut aussi être meurtrière. Hier à Flåm, sur le pont de la route nationnale, un camion à glissé, percutant 2 voitures. Dans l' une d' elle, un couple agé, de Skjerdal, le village en face de chez nous. Chevriers-fromagers comme nous. Ils étaient en route pour rendre visite à leur fille qui venait d' avoir son troisième bébé. Borgny est morte, Birger est gravement blessé, ainsi que l' homme qui était dans la deuxième voiture. Vie et mort se côtoient de près.

11/11/2007

Il est temps de rentrer les chèvres

111107/1.jpg
L' automne est bien avancé, la neige descend de plus en plus bas.
111107/2.jpg
Le village est dans l' ombre. A Hjødlo, Øyvind fume les côtes d' agneaux pour le soir de Noël dans une petite cabanne prévue à cet effet
111107/3.jpg
Les chèvres sont encore en pature à Bortom, en face du village. Elles pâtures sous la falaise là ou le soleil réchauffe encore un peu. Mais au dessus d' elles les cascades sont gelées. Il est temps de commencer à les rentrer.
111107/4.jpg
Sur le fjord, la glace commence à prendre, formant des motifs surprenants. Ce n' est qu' au premières gelées que la glace prend devant le village, le fjord étant plein de l' eau douce des pluies d' automne. Plus tard dans l' hiver, il ne gèlera plus, même si il fait encore plus froid.
111107/5.jpg
111107/16.jpg
Les biques nous regardent arriver. Elles resteraient bien encore dehors, mais il y en a 140 à rentrer. Tout l' été elles restent en troupeau. Mais l' automne, quand elles sont taries et en vacances, elles se disséminent en petits groupes dans la nature. 
111107/6.jpg
Le bateau est plein, cap sur le village. Pas facile de faire la photo de tout le monde quand on est si près.
111107/7.jpg
111107/8.jpg
Sminkedokka (poupée maquillée) est à nous, l' autre aux voisins Gunhild et Stig Arne. Les leurs ont des marques rouges aux oreilles. On s' entraide pour retrouver et rentrer les chèvres.
111107/9.jpg
Vers l' est, la ferme de Aas, au dessus de Aurland, centre administratif de la commune. La commune regroupe 6 villages, 4 églises.
111107/10.jpg
Les chèvres ont découvert qu' elles sont attendues
111107/11.jpg
Déchargement. On a rentré 3 bateaux et demi de chèvres, soit 42 chèvres aujourd' hui. 25 étaient des notres, dont 6 chevrettes. Ce sont les moins expérimentées et on les rentre souvent avant les adultes.
111107/12.jpg
Torbjørn monte vers l' étable avec un groupe. Il traverse une ferme abandonnée qui est pleine de désordre et de poubelles.
111107/13.jpg
Je suis repartie sur le fjord essayer de faire descendre le reste des chevrettes qui sont encore très haut en les appellants. Elles on fait un bout de chemin puis se sont arrêtées pour manger. Cause toujours!
En les attendant j' ai fait quelques photos avant de rentrer bredouille.
111107/14.jpg
Un rayon de soleil sur les hauts du village. Il ne descends plus au centre.
111107/15.jpg
Le faubourg de Hjødlo.

10/11/2007

Contrastes sur le fjord

Des embarcations tes diverses passent sur le fjord, devant le pas de notre porte. En feuilleutant mes photos j' ai trouvé une bonne illustration de ce fait, le 22 juin 07

Des plus petites

101107/1.jpg
Aux plus grosses
101107/2.jpg
Le Queen Mary II,  
101107/3.jpg

09/11/2007

Maria, 16 ans aujourd' hui

091107/07.jpg
Maria, 16 ans aujourd' hui. A la suite, une photo pour chaque année depuis 1991.
091107/91.jpg
1991, Maria à 1h 1/2 de vie. (Photo: Oddleiv Apneseth)
C' est en bateau que nous avons quitté Undredal pour rejoindre l' hôpital à Lærdal. Il faisait nuit. Le medecin de garde qui nous accompagnait, un africain, n' étais pas à l' aise et s' est couché sur une banquette avec l' unique couverture. Heureusement, Ivar m 'a prêté sa veste. Le lendemain on rentrai à la maison en ferry. Un accouchement n' est pas une maladie...
091107/92.jpg
1992
091107/93.jpg
1993, déjà elle aime le fromage au lait cru d' Undredal!
091107/94.jpg
1994, en route pour le premier jour d' école maternelle
091107/95.jpg
1995, à l' île de Ré.
Nous avons habité en France cette année là pendant que je passais mon BTS industrie laitière
091107/96.jpg
1996, avec son parrain, le pasteur Egon
091107/97.jpg
1997, à l' étable
091107/972.jpg
1997, dans la salle de bain.
091107/98.jpg
1998, à Cucuron, Provence
091107/99.jpg
1999, à Langhuso, notre estive, sur le fjord Hero 
091107/00.jpg
2000, avec le cochon d' Inde Goliath
091107/01.jpg
2001, au mariage de May Lill, stagiaire chez nous pendant 1 an
091107/02.jpg
2002, Sur Hero, en randonnée au dessus de Flåm avec Violaine, stagiaire.
091107/03.jpg
2003, devant la maison. Elle avait fait des décoration avec ses copines.
091107/04.jpg
2004, sur la tour Eiffel, commémoration d' un grand moment.
091107/05.jpg
2005, prête à partir en montagne avec les voisins, La chienne Ronja lui fait fête.
091107/06.jpg
2006, le jour de sa "Confirmation" en costume de la région du Sogn. C' est moi qui l' ai confectionné, mais Maria y a participé. La "confirmation" en Norvège est une fête importante qui en plus de sa valeure religieuse a aussi une valeur sociale. C' est la fête de l' entrée des jeunes à l' âge adulte.

07/11/2007

Portraits de chèvres

Je termine un stage de fromagerie d' une semaine. 12 agricultrices motivées mais pleine de questions après l' intoxication Listeria. Dimanche un titre très dur dans les journeaux: " Ne mangez pas de produits fermiers!" puis en petites lettres, "si vous êtes enceinte ou malade..." Aujourd' hui un journaliste de la région de Lillehammer nous remonte le moral " Les fromages au lait cru sont les plus sûrs!"

La neige est descendu jusqu' au village cette nuit. Pour me remonter le moral je vous montre ici des portraits de mes chèvres chéries, libres, l' été dans la montagne ou au bord du fjord. Elles se soucient peu des services sanitaires ou des journaux sournois.

071107/1.jpg
"Rakkern", la Coquine, a trouvé de bonne feuilles de sorbier
071107/2.jpg
Polaris, sa mère s' appellait Stella, se régale d' orties bien drues
071107/3.jpg
Huldra, la dominante 
071107/4.jpg
Frøya, la meneuse
071107/5.jpg
Blårompa, dors profondément. Elle est de celles qui sont toujours à l' heure à la traite
071107/6.jpg
Sølvelin, nouvelle génération. Elle sera une chef.
071107/7.jpg
Tuppen, la jolie, n' est pas rentrée l' automne dernier 
071107/8.jpg
Syngjalin, la chanteuse à toujours son mot à dire.
071107/9.jpg
Kvitalukla n' a pas de cornes, mais de grosses pampilles
071107/10.jpg
Capucine et Lilja surveillent la chienne
071107/11.jpg
Sans oublier les boucs, ils sont si mignons. Lykkegut, 1 an 1/2
071107/12.jpg