Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2007

Violetta ne voulais pas rentrer

2007/112607/1.jpg
Le projet du bouc Lykkegut qui devait retrouver Violetta seule depuis 3 jours à échoué. Déjà le lendemain il était retourné en dessous de Nedbergo. Après avoir repéré Violetta aux jumelles, j' ai decidé de faire un essai d' aller la chercher bien que l' heure soit déjà bien avancée, le bureau m' ayant pris toute la matinée. La photo du village d' en face donne l' impression que c' est le soir, mais il est 14 h.
2007/112607/2.jpg
J' ai accosté a coté de l' ancienne cabanne de traite des voisins. Il y a bien vingt ans qu' ils n' ont pas trait là. Un énorme églantier pousse en son milieu. Autrefois, tout le monde mettait ses chèvres à Bortom, tôt au printemps. C' est un versant sud où les pâtures sont précoces. Il fallait aller traire en bateau matin et soir par tout les temps. Je me souviens d' une fois où le vent était tellement fort qu' il a fallu attendre deux heures avant de pouvoir rentrer. Nous étions assises notre amie Bernadette et moi dans la forêt et nous sentions les racines des arbres se soulever sous nous. Nous avons été les derniers à traire Bortom au printemps, ca fait bien 10 ans de ca maintenant.
2007/112607/3.jpg
On se croit seul dans la forêt...
2007/112607/4.jpg
Enfin, j' ai trouvé Violetta. Regardez comme elle se confond avec la nature. Et encore c' est son coté avec le plus de blanc qui est tourné vers nous. Foin bien vert et granulés sont présentés pour engager les négociations.
2007/112607/5.jpg
Petit à petit elle m' a laissé approcher. Lorsque j' ai été à 3 mètres, elle a craqué et s' est goinfré de granulés. Le beau foin vert, par contre ne l' a pas interessé du tout. Mais pas question de me suivre librement.
2007/112607/6.jpg
J' ai donc du l' attacher et la tirer jusqu' en bas tant bien que mal. Parfois c' est elle qui me tirait, rarement dans le bon sens...
2007/112607/7.jpg
Regardez comme la couleur  de Violetta est la même que celle des arbres! Ces arbres, ce sont des tilleuls qui survivent sur ce coteaux versant sud. On pense qu' ils sont en majorité plantés, du temps avant que les chèvres ne pâturent le coin, car elles en raffolent et ne laissent pas une seule pousse passer. Cette forêt servait à fabriquer des cordes, avec les fibres qui sont sous l' écorce. Dans le petit musée de culture locale de Styvi dans le Nærøyfjord, le paysan, Bottolv Hov montre encore la façon de fabriquer ces cordes. C' était surement le type de cordes utilisées par les Vikings.
2007/112607/8.jpg
De retour au fjord, 15 h 10, il fait presque nuit. Les lumières du soleil couchant sont presque plein sud.
Il ne me manque plus qu' une chèvre à rentrer, Lilja, (le lys blanc)
Ce soir, un travail moins drôle: établir la liste de celles qui vont partir à la boucherie lundi prochain. Le travail le plus pénible de l' année. La dure réalité c' est que sans mort il n' y pas de place pour les naissances et donc pas de renouvellement.
2007/112607/9.jpg
La récolte de pommes a été tout a fait minable cette année. L' année dernière c'était plusieurs caisses sur le même arbre. Il a fait la pause cette année. Juste de quoi faire un bol de compote.
2007/112607/10.jpg
Bouquet pour l' hiver, souvenir d' été, qui dure longtemps.

Commentaires

Je n'en reviens pas de ce boulot pour récupérer les chèvres !!! Quant à faire la liste de celles qui vont partir à la boucherie, je reconnais que ça doit être un crève-coeur ! Bonne journée Pascale et bisous !

Écrit par : CATALANE | 27/11/2007

vraiment sportif de s'occuper de chèvres en Norvège ! bravo et merci pour ces belles photos ... bonne journée et bisous de Jeanine et René

Écrit par : Jeanine et René | 27/11/2007

Sacré tempérament Violetta ! Ouf ! de vous accompagner dans vos péripéties via le blog, je me rends compte à quel point vos biquettes vous en fait voir de toutes les couleurs et surtout de toutes les hauteurs de fjord. A bientôt...

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 27/11/2007

Bonjour. Grâce à Catalane, je viens de découvrir ce blog et je reviendrai, c'est sûr. J'adore ce pays de Norvège où je rêve de retourner...

Écrit par : olaf | 27/11/2007

Passionnante cette histoire de la Violetta ! celà doit être dur effectivement d'emmener à l'abattoir des bêtes aussi attachantes !

Écrit par : ulysse | 27/11/2007

merci pour ton blog, j'apprécie à chaque parution les photos superbes et le partage de la vie quotidienne dans un milieu tellement différent du mien ! à bientôt

Écrit par : suna | 30/11/2007

Les commentaires sont fermés.