Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2007

Sixième jour

Sixième jour, 7h 

Les chèvres bloquées, je peux les voir de mon lit. Là une photo depuis la fenêtre de notre chambre, au max du zoom. Les chèvres sont des points blanc, sous les chiffres

 medium_31_juli_copy.jpg

Il n' y a plus que deux chèvres dans l' endroit boueux ou elles étaient toutes les quatre hier (1,2). Une des blanche est remontée un peu et a trouvé de l' herbe fraiche (3). Si elle continue vers la droite elle devrait pouvoir sortir. La noire et blanche est maintenant où était Tvilling avant d' arriver à s' en sortir, sans doute en remontant en travers, vers la droite. à suivre.

Sixième jour 22 h

La météo annoncant un temps nuageux, sans pluie, nous sommes montés faire une nouvelle tentative vers 14 h pour laisser au sol le temps de sècher un peu. Stig Arne, Kjell, Antoine le fromager et moi.

medium_DSC_4712.JPG
Arrivés à leur hauteur il s' est mis à pleuvoir dru et nous avons abandonné le projet. Nous avons essayé de les attirer avec le seau de granulé mais rien à faire. Sur la foto ci-dessus, on voit 1 et 2, et la noire et blanche en position 4.
medium_DSC_4724.JPG
 Entre 17:00 et 17:30 une des deux blanches en position 1-2 à disparu. Malgré notre surveillance assidue aux jumelles, personne ne sait ce qu' elle est devenue.
Ce soir, il en reste une en bas. La noire et blanche à fait un petit tour vers la droite et est presque sortie avant de revenir se coucher dans son coin. Celle en position 3 est remonté encore plus et est pratiquement libre. Mais à l' instant, elle avait le nez vers le bas, et j' avais l' impression qu' elle voulait redescendre!
medium_DSC_4727.JPG
Stig Arne et Kjell après l' averse
medium_DSC_4733.JPG
 Antoine s' endors en nous attendant. Ca endors d' entendre parler une langue qu' on ne comprend pas, surtout quand on est debout depui 4 h du matin...

07:25 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (0)

Cinquième jour (30.07)

Cinquième jour:

Bonne nouvelle ce matin, en allant à la traite à 6 h, les trayeurs ont rencontré Tvilling sur la route, presque arrivée à l' étable de Melhus. Donc elle a réussie à s' en sortir toute seule et à rentrer au bercail. Bravo. C' était la dernière des miennes. Il en reste donc 4, appartenant aux collègues. Les deux du haut, au lieu de sortir, ce qu' elles ont fait une fois jeudi dernier, sont descendues encore plus bas rejoindre les deux autres. Elles sont maintenant toutes les quatre, tassés sur des terrasses minuscules, de plus en plus boueuses sous la pluie et le piétinement. La météo s' est trompée. Il a plu toute la journée. Impossible de faire de l' escalade aujourd' hui non plus.

Les chevrettes:

Sms de Stigen hier matin: 10 de nos chevrettes sont arrivées à Stigen. Puis elles ont suivi un groupe de touristes qui descendaient reprendre leurs kayaks au bord du fjord. J' ai immédiatement embauché 2 copains et on a filé en bateau les récuperer. J' ai plusieurs fois essayer d' attendre d' avoir le temps et les oiseaux étaient envolés. Mais cette fois ci tout c' est bien passé à part que je me suis écorchée le pouce contre les rochers en en attrappant une par la pate. Nous les avons embarqués et changés de pâture. Elles sont maintenant avec les 4 chèvres taries à Bortom, en face du village.

Messe du festival

J' ai pu revenir juste à temps pour la messe du festival sur le quai. Heureusement car je faisait partie de la chorale improvisée pour l' occasion. L' express de Bergen à accosté en plein milieu d' un chant. Accompagnement plutôt bruyant!.

Encore un bateau de chevrettes 

De suite après nous sommes reparties, Maria, Brita et moi sur le fjord, chercher le reste des chevrettes. Les gentilles filles étaient descendues entre temps de Koldegrufsa et le chargement à été vite fait. Quelques granulés font des miracles.

medium_DSC_4677.JPG

Capitaine Maria.

Donc les 19 chevrettes sont maintenant toutes à Husaflaten, Bortom, avec les 4 chèvres qui je l' espère vont leur apprendre les bonnes coutumes de la vie de chèvres du fjord. Ce matin ca c' est très bien passé. Malgré la pluie, elles sont descendues en courant de leur perchoir dans les rochers.

medium_DSC_4688.JPG

De Husaflaten on voit bien les sommets au dessus du village.

medium_DSC_4703.JPG

La lumière ètait magnifique, mais difficile à fotographier à cause de grands contrastes. On était au soleil et il pleuvait!

 

medium_Undredal.jpg

Dans l' autre sens, Aurland, village du centre de la commune.

medium_Aurland.jpg
Maria et Antoine nous ont fait des crèpes aujourd' hui. Contraste avec la grisaille de la journée.
medium_MBU2006_0802_001_.JPG

00:25 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (0)

29/07/2007

Festival du fromage de chèvre

D' abord des nouvelles des chèvres bloquées:

Quatrième jour: Ce matin on en voit plus que quatre. Celle du bas, Tvilling, (Jumelle), la seule des mienne qui est encore là n'est plus visible. Trois solution: soit elle est tombée, soit elle a réussie À sortir, soit elle s'est couché dans un coin bien caché. J' ai regardé régulièrement à la jumelle toute la jourée, sans l' appercevoir nulle part. Les deux qui étaient le plus près de la sortie sont descendues retrouver les deux que je n' avais pas reussie à sortir vendredi. Demain matin il va faire beau et nous repartons, faire un essai, Stig Arne, Kjell et moi.

Fête au village: La pluspart des touristes qui ont visité le village ce week wnd ne se doutait pas de ce drame à flan de montagne. Tous les deux ans. le village (80 habitants) organise le festival du fromage de chèvre. Foire artisanale, concerts, danse. Hier soir le repas festif suivit de la danse jusqu' à 2 h ce matin à rassemblé 400 personnes sur le quai.

medium_DSC_4629.JPGLa fête se passe sous nos fenêtres. Cette année il a fait mauvais temps et tout c' est passé sous des tentes. Pour éviter les coquins qui ne veulent pas payer leur entrée, tout les passages autout de la maison ont été barricadés. La chienne ne savais plus ou passer pour aller faire pipi!
 medium_DSC_4620.JPG
Les officier du petit paquebot qui a passé la nuit à quai, hument l' ambiance de la fête du haut de leur navire.
 medium_DSC_4628.JPG
La photo est prise de la fenêtre de la cuisine. Nous mangeons notre repas côte à côte, de chaque coté du quai. La difference c' est que nous ne payons pas 11.000 couronnes par jour pour vivre de notre coté. (1350 Euros)
 medium_DSC_4631.JPG
Ivar était gardien les deux soirées du Festival
 medium_DSC_4652.JPG
La rue principale était pleine de monde qui on acheté beaucoup de fromage. Notre fromagerie à doublé la vente par rapport à 2005.
On pouvait aussi acheter du tricot, des choses faites au crochet, des objets en bois tourné, des glaces artisanales, des saucissons de pays, de viande de chèvre et de mouton, des cartes, des tableaux. Il y a eu la tombola et des concours.
 medium_DSC_4660.JPG
Cette jeune demoiselle à gagné un morceau de fromage pour avoir deviné le nombre de crottes de biques contenue dans le pot,
 medium_DSC_4663.JPG
Ce jeune homme à gagné le concours que j' organisait, ou il était question de faire une sculpture en fromage de chèvre marron (geitost)
Voici la sculpture avec laquelle il a gagné.
medium_DSC_4669.2.JPG
Très populaires aussi les caramels au "geitost". J' ai du en refaire une fournée ce matin

28/07/2007

Les chèvres aussi nous donnent du souci

Premier jour 

Avant hier, 9 chèvres manquaient à la traite, le matin. A cette époque nos chèvres sont à l' estive de Melhus aved les troupeaux de deux autres chevriers. En tout 212 chèvres qui sont traites ensemble par deux jeunes filles du village, Anna Elise et Brita. Après la traite elle sont partie essayer de les faire revenir. Kjell est allé les retrouver avec son materiel d' escalade. Après plusieurs heures d' efforts, ils ont du rentrer avec seulement 2 chèvres

 medium_Geiter_i_Fossaskårane.2.jpg

 Fossaskårane s' apelle le lieu où les chèvres sont bloquées. Ici vu de la maison.

Deuxième jour:

 Hier, ce sont Stig Arne, le voisin, Tormod, un ouvrier et moi qui avons fait une tentative. J' ai commencé la montée seule pensant que les hommes me rattrapperaient vite et je ne me suis pas trompé, ils sont arrivés tellement vite que je n' ai pas eu le temps de faire une photos avant qu' ils m' aient dépassée.

medium_DSCF2258.JPG

 La montée était raide avec des sentiers dans tous les sens, faits par le piétinement de 848 onglons.

medium_DSCF2259.JPG 
Arrivés au dessus de l' endroit ou étaient les 7 chèvres qui restaient, nous avons attachés nos cordes à deux endroits différents et Stig Arne et moi sommes descendus vers le vide. Tormod assurait S.A. tandis que je me servait d' un huit et d' un frein.
medium_DSCF2265.JPG 
Tout de suite une chèvre est venue vers S.A., mais les autres ne voulaient pas. 2 chèvres encore plus bas faisaient des efforts pour remonter. Je suis descendues jusqu' à elles, mais pas moyen de les approcher. Les granulés on perdu leur effet attirant, J' ai essayé avec des branches vertes.
 medium_DSCF2269.JPG
Ca à marché un peu. Une des deux est venue vers moi, a mangé quelques feuilles puis est repartie dans l' autre sens! La terrasse était tellement étroite qu' elle avait du mal à tourner.
medium_DSCF2274.JPG
Là on la voit repartir. La grosse mamelle, pas traite depuis 2 jours est en partie la raison pour laquelle elle n' arrive pas à remonter. J' ai du remonter sans ces 2 chèvres.
medium_DSCF2282.JPG
La vue était formidable et j' en ai profité pour faire quelques photos, au bout de ma corde, grâce au petit appareil de Maria.
medium_DSCF2284.2.JPG

 

Après 5 heures d' efforts, nous sommes redescendus avec deux chèvres, la gentille venu tout de suite et une un peu sauvage qui s' est avancée vers les granulés de S.A.

medium_DSCF2291.JPG

Je les ais raccompagnées jusqu' à Melhus, traite et lachées avec les autres qui se reposaient au bord de la rivière après la traite du soir.

medium_Tre_svarte_geiter.jpg

Trois des miennes étaient postées sur un rocher: Clopinette, Hermine et Sula. Derrière: Sminkedokka(poupée maquillée). Il n' y a que les miennes qui ont des cornes. Les deux autres chevriers écornent leurs chèvres. C'est triste.

J' ai retrouvé des photos de ces quatre chèvres, nouvelles nées. Trop mignonnes:

Troisième jour:
Aujourd' hui il pleut et c' est la fête au village. Pas le temps de réessayer, et d' ailleurs c' est trop glissant. Lundi la meteo annonce du meilleur temps. Les chèvres sont toujours au même endroit. On dirait qu' elles ont abandonné la partie...

 

 

27/07/2007

Un total de 434 ans de vie

Les habitants de Undredal sont des forces de la nature. Ou alors c' est le fromage de chèvre au lait cru qui donne longue vie. Lorsque Ivar est né, son père avait 60 ans. Il est mort à 89 ans. Sa mère, Tora (91) est l' ainée d'une famille de 5 enfants. Ils sont encore tous en vie et capitalisent 434 ans de vie à eux cinq, soit 87 ans en moyenne! Ces derniers jours, la plus jeune des soeurs, Ingebjørg (82) était en visite. Les quatre autres habitent le village. J' ai eu beaucoup de mal à les rassembler, mais enfin ce matin mes efforts ont été couronnés de succès.

D' abord la foto des cinq en 1944, lors des 60 ans de leur mère, puis la foto aujourd' hui, 63 ans plus tard.

2007/072707/1.jpg
2007/072707/2.jpg

Voir portraits en album

Je suis allé vermifuger la jument Hrønn et le fjord Peik qui pature à l' estive de Langhuso entre les 2 tunnels. A cette époque ci les plaques de neige sur le versant de Nybotnfjellet, forment deux motifs amusants qui reviennent plus ou moins chaque année: En haut un lutin avec son écuelle de bouilli, ou alors le schtroumf farceur qui fait un cadeau. Dessous un oiseau au vol en neige blanche,

2007/072707/3.jpg

David est rentré de trois jours en haute montagne avec ses copins du village. Ils ont pêché la truite à Underdalsmovotni, deux lacs à 1300 m d' haltitude, que la glace vient de lâcher. David nous a rapporté la plus belle truite. Un régal.

2007/072707/4.jpg

En 1997, nous étions là haut toute la famille. C' est un des étés les plus ensoleillés que j' ai vécu ici.

2007/072707/5.jpg

Undredalsmovotni, 1997

26/07/2007

Drôle de réclame et le port de Flåm

De passage à Voss ce matin, une publicité plutôt originale m' a grandement étonnée, sur la montagne qui surplombe le lac de Voss.

2007/072607/1.jpg

Bula est une marque de vètements de sport.

A midi nous sommes allés manger au port de Flåm, invités par Tora (91) la mère de Ivar à l' occasion de la visite de sa soeur, Ingebjørg (82) J' en ai profité pour faire quelques photos. Flåm est au bout du Aurlandsfjord, à 14 km de Undredal. C' est un lieu très touristique avec un chemin de fer qui grimpe du fjord à la montagne (850 m) en 20 km, passant devant des cascades magnifiques. Environ une centaine de paquebots viennent à quai chaque été. Aujourd' hui il y en avait 2 gros, l' un d' eux à quai.

2007/072607/2.jpg

Le deuxième à l' ancre, juste en dessous du musée des fermes anciennes, Otternes. Quel contraste!

2007/072607/3.jpg

Une brasserie vient d' ouvrir sur le port, de style viking. La construction ressemble aux églises en bois debout du moyen âge. La bière est fabriquée et vendue sur place.

2007/072607/4.jpg
2007/072607/5.jpg

Au fond, le local de fabrication

2007/072607/6.jpg

Cet après midi, j' ai remonté la vallée de Flåm jusqu' à Dalsbotn pour vermifuger mon poulain islandais Askur. Il est en pâture avec Birk, son demi-frère chez une amie chevrière aussi, Anne Kari.

2007/072607/7.jpg

Birk et Anne Kari

24/07/2007

Nærøyfjorden

Il pleut. Journées de bureau. J' ai depuis hier écrit deux articles sur les chèvres en pature le long du fjord pour le site internett du site mondial de L' Unesco de Nærøyfjorden. Cela passe par les archives de la région du Sogn og Fjordane. Voir: http://www.fylkesarkiv.no/  et les articles dans la liste à droite. Aprés avoir été 12 ans maire de la commune d' Aurland, Ivar ne s' occupe maintenant que des projets qui l' interesse. Son travail majeur en ce moment est la création du parc régional du fjord de Nærøyfjorden suivant le model francais. Nous étions dans le Queyras il y a deux ans pour étudier le model. Le site internett  sur laquel je travaille en ce moment est celui du parc, mais il n' est pas encore publié. Je vous passerai l' adresse dès qu' il le sera. Le lien suivant mène a une carte de la presqu' ile d' Undredal, entre le Nærøyfjorden et le Aurlandsfjorden

http://fylkesatlas.no/default.aspx?minX=53129&minY=67...

Voici aussi quelques fotos du Nærøyfjorden prise ce printemps

2007/072407/1.jpg
Beitelen, au croisement des deux fjords. Undredal à gauche.
2007/072407/2.jpg
Pommier sauvage

 

2007/072407/3.jpg

 

2007/072407/4.jpg

 

2007/072407/5.jpg
 Pygargue à queue blanche sur la cascade de Sagfossen

 

2007/072407/6.jpg
Phoque. Ils sont curieux et sortent voir ce qui se passe quand ils entendent parler.

 

2007/072407/7.jpg
Huitrier Pie de mer

 

2007/072407/8.jpg
Une fournée de touristes

22/07/2007

Mariage folklorique paysan

medium_DSC_4363.JPG

Laila, la responsable du musée des fermes anciennes de Otternes, a invité tout le monde aujourd' hui à fêter un mariage à l' ancienne dans le cadre du musée. Nous avons pris une douche en vitesse après "l' expédition chevrettes" pour nous y rendre.
Nous avons raté la sérémonie à l' église, et avons retrouvé le cortège des mariés en barques sur le fjord, en route entre Aurland et Otternes.
medium_DSC_4313.JPG

Hannah et la jument fjord Almira les attendaient avec une charette parée de peaux de moutons et de pétales de roses pour le dernier bout jusqu' aux fermes sur la bute.
medium_DSC_4324.2.JPGmedium_DSC_4326.3.JPG
Le groupe de musique folklorique d' Aurland les suivaient.
medium_DSC_4335.JPG

En haut les invités les attendaient
medium_DSC_4341.JPG

medium_DSC_4342.2.JPG

Après discours et introduction du maitre de séremonie, Fritjof, nous avons pu nous restaurer.
medium_DSC_4360.JPG

Le "rømmegraut" (bouillie à la crème) de la cuisinière de tradition Olina, nous en a calé un coin. Il est accompagné de charcuterie sèche de viande de mouton et de porc. Assis sur les peaux de mouton de Hannah, sous les pommiers, la vie était belle.
medium_DSC_4371.JPG

L' irlandaise Andrea Rice a donné un concert, avec sa fille de 6 ans.
medium_DSC_4382.JPG

Ensuite il y avait dance jusque tard dans la nuit, mais nous sommes rentrés.
Pour plus de photos, voir la serie "Mariage à Otternes"

Au secours des chevrettes

Ivar est d' attaque pour m' acompagner pour l' expédition. D' abord faire le sac: Corde de 100 m, baudrier, 8 de rappel, des granulés, les jumelles et en route. On a garé le bateau et la chienne au bord de la rive. La falaise sous l' eau est tellement abrupte qu' il ne faut surtout pas ouvrir l' ancre. Si non elle descend le long de la paroi et s' y acroche quand on veut la remonter. Il faut s' en servir comme d' un poids qui éloigne le bateau de la rive quand il descend.
Tout de suite, la biquette que nous avions vu hier est venue nous retrouver en compagnie d' une autre. Elles nous ont suivi tout le long.

220707/1.jpg

Nous sommes montés par le ravin à gauche, Koldegrufsa. Heureusement il ne pleuvait pas si non ca glisse et c' est encore plus risqué.
220707/2.jpg

Pendant toute la montée nous les entendions se pleindre et appeller.
Voici le rocher où elles étaient bloquées. Facile d' y descendre en sautant, difficile de remonter.
220707/3.jpg

Nous sommes arrivés par au dessus pour pouvoir attacher notre corde à un arbre. J' ai mis le baudrier et commencé à descendre. Surprise, il n' y en avait plus que trois! La terrasse était noire de piétinement et de fumier et vraiment pas très large.
220707/4.jpg

A mon approche, elles ont pris peur. Je me suis assise en leur proposant des granulés. Après quelques instant la première, Silkesvarta, est venue, mais les deux autres ne voulaient toujours pas. Tout à coup, la bonne idée: "Ivar, envoie moi des branches de feuilles bien vertes!" Elles se sont jeté dessus.
220707/5.jpg

Puis j' ai lié le bout d' une autre corde bien fort derrière les pattes de devant: "Ivar, tire!" Et voilà la première remontée. Elle s' est mise à brouter illico, mais par une idée bizarre, pendant qu' on remontait la deuxième, elle est redescendu en trois bonds! Du coup je l' ai fait passer en dernier.
220707/6.jpg

Puis il a fallu que je remonte. J'ai trouvé de bonnes prises et assurée par la corde j' ai rejoint Ivar et les chevrettes. En redescendant vers le fjord, je suis passée sous le rocher pour voir si je trouvais la quatrième, mais rien. Notre conclusion est que c' est celle qu' on a rencontré ce matin. Elle s' en est sortie on ne sais pas comment.
Arrivées au fjord elles se sont régalés d' algues.
220707/7.jpg

On en a donc retrouvé 5. Les 14 autres ont été vue par nos amis de Stigen, à la même hauteur où nous étions aujourd'hui, mais plus loin vers le ravin de droite où est la cascade (Koldegjelet) Pour plus de photos, voir l' album "expédition chevrettes"

Les chevrettes nous donne du souci

Parti pour faire les dernières "hesje" à Dorganes, j' en ai profité pour aller voir nos 19 chevrettes de l' année qui sont en pâture un peu plus loin le long du fjord.

medium_Kjebeite.2.jpg

On va régulièrement les voir, leur donner quelques granulés, pour qu' elles restent dociles et ne disparaissent pas dans la montagne.
Arrivé sur les lieux, je n' en ai trouvé qu' une qui bèlait toute seule au bord de la cascade.
medium_DSC_4271.JPG

J' ai poussé plus loin , voir si elles étaient avec les chevrettes des autres, mais non, personne. Elle n' avaient pas traversé la rivière. En revenant, j' ai arrêté le moteur et ai appelé. Je les ai entendues, très loin, très haut et j' en ai enfin appercu quatre. Malheureusement elles étaient bloqué sur une petite terrasse. (voir cercle rouge sur la photo)
medium_Kjea_i_skårfeste.jpg

Pendant que je regardais, un couple de corbeaux est passé tout près d'elles et leur a fait peur, elle se sont sauvé vers le haut de la terrasse. J' espère qu' elles sont toutes en vie... La terrasse est petite et toute brunie, de pietinement et parce qu' elles ont tout mangé. Demain matin à la première heure il va falloir monter les sauver de là. Ce n' est pas la première fois.
medium_DSC_4292.2.JPG

On a fini les "hesje" à Dorganes et fait une grillade au bord du fjord en gise de repas.
Après ca il a fallu mettre le foin sous la maison en andains, à la main, et Ivar la ramassé avec notre nouveau tracteur (d' occasion) arrivé de Suisse l' an passé. Grâce à l' autochargeuse, nous n' avons plus besoin de tout charger à la main. Nous faisons environ 15 tonnes de foin par ans.
medium_DSC_4297.JPG

On a pas eu le temps de décharger avant la répétition de danse "sving". On y était tous les quatre, à la salle des fêtes, pour réviser avant la fête du village le w.e. prochain. Tous les 2 ans Undredal organise "le festival du geitost" le dernier w.e. de juillet. Voir http://www.undredal.no
Il est minuit et Ivar et David sont en train de décharger. Ils préfèrent ca que de se lever tôt...

21/07/2007

Enterrement, origan, gaillet jaune et reine des prés et un photographe.

La doyenne du village, Karoline, 96 ans est morte dimanche. Aujourd' hui, jour de l' enterrement, les drapeaux sont en berne dans tout le village et spécialement celui de sa maison en bord de fjord, voisine de la notre. Après l' enterrement la coutume est de monter le drapeau pour symboliser l' âme qui monte au ciel.
medium_DSC_4181.JPG
Elle a habité à Undredal toute sa vie, a élevé 5 garcons, et mené la ferme tandis que son mari travaillait dans la montagne à deblayer la voie ferrée de la neige et autre entretien.

Il y a une église à Undredal, mais pas de cimetière. Il n' y a pas la place. Tous les défuns d' Undredal sont entérrés au centre de la commune, Aurland. Avant la route (1985) les cercueils partaient par bateau sur le fjord et étaient déposés à l' arrivé à Aurland sur une pierre spéciale, "Likhedla".
medium_DSC_4220.JPG
Aujourd'hui le cercueil se trouve dans l'église quand la sérémonie commence. Presque tout le village était présent. Øystein, épicier de 85 ans à fait un discours de commémoration.

medium_DSC_4216.JPG

L' église d' Aurland est aussi appelée "la cathédrale du Sogn" et à plus de 850 ans.
medium_DSC_4223.JPG

Le clocher est à part, dans le cimetière qui est vert et fleuri.
medium_DSC_4224.JPG

Avant et après l' enterrement, Ivar et moi avons fait les foins à Dorganes, mais l' ombre y vient tôt et il était dommage de perdre une si belle journée. Alors nous avons traversé le fjord. L' autre coté et un versant sud et le soleil y reste longtemps. Là nous nous sommes reposés et nous avons ramassé des herbes pour l' hiver: De la reine des prés contre la gripe, de l' origan pour les pizza et le fromage frais et du gaillet jaune pour décorer la table.
medium_DSC_4263.JPG

La soirée a fini par la visite en improviste d' un photographe de haute montagne américain, Colin, et sa petite chienne laponne, Sula, habitant les Hautes Alpes et ayant entendu parler de moi par des amis. Magnifiques photos, voyez vous mêmes: Colin-Samuels
medium_DSC_4267.JPG

19/07/2007

Fins des foins, début des regains

La meteo annonse 3 jours sans pluie. Nous allons pouvoir terminer les foins le long du fjord. Mais pour profiter de cette éclaircie, nous commencons aussi les regains et Ivar fauche notre plus beau pré au milieu du village.

medium_DSC_4165.JPG

La vue dans l' autre sens montre la ferme. La maman d' Ivar, Tora (91) vit dans la maison blanche, les chèvres dans l' étable à droite pendant l' hiver. En ce moment elle sont à l' estive Melhus.
medium_DSC_4167.JPG

Maria et moi avons fait le bord du pré et les pentes à la faux. Pour que ce soit propre et beau. Lors de la première coupe, j' avais laissé une touffe de carvi. Je l' ai retrouvé bien mure et je l' ai cueilli. Sèchées, ces graines épicées agrémentent agréablement les bettraves rouges au vinaigre ou le fromage.
medium_DSC_4161.2.JPG

Ce soir j' ai réussi à rassembler la troupe pour m' aider à arracher un noisetier qui commencait à envahir le pré à Stokko. Avec pelle et pioche et force d' homme nous l' avons sorti du pré. La forêt tente sans cesse d' angloutir les prés, surtout les noisetiers. Il faut en couper les branche régulièrement le long des prés.
medium_DSC_4171.JPG

17/07/2007

Journée de grosses pluies

medium_DSC_4124.JPG
Vue de la porte de la maison. Il pleut tellement qu' on ne voit presque pas les montagnes. C' est trollesque.
La vue de la maison vers l' est et la montagne Skjerseggi change tous le temps suivant le temps, la lumière, la saison. Voir la serie de photos, Skjerseggi. Le petit village sous les montagnes est Skjerdal.
On en a profité pour faire des courses à Voss, la "ville" pour nous, à 1 h de voiture. Le trajet commence par un tunnel de 11 km pour sortir de notre vallée. Ce tunel à été terminé en 1991. Avant il fallait prendre le ferrry pour aller à Voss. Les cascades en route étaient énormes et magnifiques, comme chaque fois qu'il pleut beaucoup et qu' il y a encore de la neige qui fond en montagne. Voici celle de Stallheim qui fabrique du brouillard et celle de Tvinde:
medium_Bilde150.jpgmedium_Bilde152.jpg







A Voss nous avons vu un groupe de 2CV Tchèques.

medium_Bilde154.jpg

Ce soir David à de la fièvre. Sa gorge n' a pas supporté le concert de Metallica à Oslo la semaine dernière où il s' est rendu avec ses copins.

16/07/2007

Journée de foins à Stokko

medium_DSC_4115.2.JPG
Une journée annoncée sans pluie, la première depuis plus de 15 jours. Nous en profitons pour aller faire les foins à Stokko, un pré le long du fjord qui n' est accessible que par bateau. La motofaucheuse était déja sur place car nous avons commencé le travail vendredi. J' ai fait les bord à la faux pendant que les autres faisaient les "hesje". Une "hesje" permet de sècher de l' herbe même quand il pleut. On tend des fils sur 5 hauteurs entre des piquets et on met l' herbe fraiche sur les fils. Une averse ruiselle dessus tandis que le moindre brin de vent fait sécher l' herbe. Om compte environ 10 jours de sèchage, même si il y a des averses tout les jours. Aujourd' hui nous avon fini ce pré et commencé le prochain à Dorganes. Comme nous étions nombreux à travailler (même le fromager Antoine était avec nous) j' en ai profité pour nettoyer les bord du pré des noisetiers qui s' étalent et font de l' ombre qui empêche l' herbe de pousser. Les branches coupés à la hache sont sur le pierrier au premier plan. medium_DSC_4118.2.JPG
Ce soir nous sommes allés avec Maria à Flåmsdalen parer les sabots de notre poulain Askur et de Birk, celui d' une amie avec lequel il est au pré. Ce sont des poulains de 2 ans, islandais, qui ont le même père. Askur était un peu pénible à s'appuyer sur moi et j' ai le sbras en compote ce soir. Mais il on maintenat de beaux sabots bien arrondi pour mieux courrir. medium_Askur_og_Birk.jpg