Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/04/2012

Chasse aux boucs hivernale

Le 12 janvier 2011, une grosse chutte de neige à permi à mes voisins d' envisager de retrouver les deux boucs trop sauvages pour être attrapés à l' automne. La neige les aidant à trouver leur trace et à ralentir leur fuite. Je me suis portée volontaire pour les aider et en profiter pour faire quelques photos.

DSC_2066.JPG

On a commencé par sortir le bateau et le remettre à l' eau. C'était facile, il glissait bien sur la neige mise sur la plage à l' aide du tracteur.

 

 

DSC_2071.JPG

 

La journée s' annoncait belle.

 

 

DSC_2076.JPG

 

Mes collègues Magne et Stig Arne, de grands gaillards n' ayant pas froid aux yeux. Il leur manque un bouc chacun.

DSC_2083.JPG

Le village derrière nous devient de plus en plus petit, tandis que la montagne elle grandit au fur et à mesure que nous nous éloignons. Nous allons vers l' entrée du Nærøyfjorden.

entrer des mots clefs

Vers Leikanger au nord, la neige est rose comme si elle était éclairée par le soleil couchant, pourtant il est 11:40.

 

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

 

Le versant nord est dans l' ombre pendant plus de trois mois l' hiver. Les cascades se figent.

 

entrer des mots clefs

 

Nous voilà à l' entrée du Nærøyfjorden.

 

entrer des mots clefs

 

Les boucs ont un abri sous le gros rocher appelé Linhedla. Ils n'étaient pas là mais leurs traces nous montraient qu' ils étaient en vie.

 

entrer des mots clefs

Nous les avons trouvés un peu plus loin, en bordure de fjord près d' un bout de clôture qui nous permet parfois de les coincer. Mais il se sont enfuis en passant entre clôture et fjord dès qu' ils nous ont vus, insensibles au bruit poutant magique des granulés dans le seau.

 

 

entrer des mots clefs

 

Non loin de là, un aigle royal est venu se poser, espérant peut-être participer à la chasse.

 

entrer des mots clefs

 

Nous nous sommes répartis à des endroits stratégiques pour essayer de les coincer, soit sous le rocher, sois dans la clôture.

 

entrer des mots clefs

Mais ils ont réussi à passer entre nos mailles. Pas facile de les arrêter, ils sont tellement plus agiles!

 

 

entrer des mots clefs

 Ma photo préférée, le poil flottant par la vitesse de la fuite est trop beau!

entrer des mots clefs

Après pas mal de déboires, on a fini par en attrapper un dans l' enclos en grillage et à coincer l' autre sur une petite terrasse en bord de fjord.

 

entrer des mots clefs

Premier contact. Gunhild tient une des pattes de devant pour être sûre qu' il ne prenne pas la poudre d' escampette.

entrer des mots clefs

 Cueillette de bouc le long du fjord, sport préféré des chevriers d' Undredal

 

entrer des mots clefs

 Rassemblement de l'équipe pour le retour. Incroyable, mais l'expédition est réussie!

 

entrer des mots clefs

Dans la barque, ils se sont calmés. En fait ils ne sont pas si sauvage que ca. Ils ont quand même passé toute leur enfance à l'étable

entrer des mots clefs

Arrivés au quai, c' est le déchargement, une corde de sécurité bien attachée autour du cou.

 

entrer des mots clefs

Et voilà, Gunhild et Anna Elise sont fières de nous.

 

entrer des mots clefs

Et je suis fière de travailler avec de si belles bêtes, si robustes et énergiques

 

DSC_2195 web.JPG

Les gars sont immediatement repartis à la recherche d' autres boucs perdus ailleurs. Il faut profiter de la neige nouvelle et des traces fraiches qu' elle peut révéler. Mais déjà il ne reste que 2 heures de jour, il est 13h30. Ils n' ont rien trouvé.

 

DSC_2204 web.JPG

J' ai ammené le bouc de A.K. et Magne jusqu'à leur étable. A.K. est venu à ma rencontre et j' ai eu droit à la photo! Je le tenais bien serré, si non il faisait des bonds dans tous les sens. Ca n' allait pas vite, il avait des freins aux quattre pattes. C' est dur de perdre sa liberté, même en plein hiver. 

 

DSC_2208.JPG

La rivière en parure hivernale

 

DSC_2212.JPG

Le village, 15h40, la nuit tombe, l' heure bleue à commencée. Une belle journée pleine d'émotions et de vie intense se termine avec un bon sentiment de satisfaction.

15:22 Publié dans Chèvres | Lien permanent | Commentaires (16)

31/01/2010

Gros et petits bateaux sur le fjord

Un an déjà que je n' ai pas mis de note sur ce blog...Ce soir, jour sombre et froid de l' hiver, je viens partager avec vous des photos de bateaux, gros et petits, prises dans notre partie du fjord, la pluspart de devant la maison. Pour voir toutes les photos, cliquez sur la petite photo du gros bateau.

Bateaux sur le fjord

 

Sisne branco light.jpg

 

04/01/2009

Traversée de la forêt de Li

Traversée de la forêt de Li à la recherche de traces dans la neige des deux dernières chèvres qui nous manques.

Voici une photo, pour le reste voir mon album

"La forêt de Li"

IMG_7503 light.jpg

03/01/2009

Bonne année 2009

Bonjour tous le monde! Après une longue absence, je viens vous souhaiter la bonne année avec un album de photos du fjord : « couché de soleil à Prest »

La raison de mon absence est en partie le fait que cela prends vraiment trop de temps de publier des photos sur midiblogs à la taille que je désire. Je vois aujourd’ hui que cette fonctionnalité à l’ air améliorée, mais un autre gros inconvénient du blog est que tout le travail fait disparait si on ne publie pas à temps. Je me suis arraché les cheveux plusieurs fois à cause de ca. Rien qu’ aujourd’ hui, c’ est la troisième fois que je recommence ma note. En voulant contrôler si le lien vers l’ album fonctionnait avant de publier, toute la note était éffacée au retour…

J’ ai maintenant commencé à faire des albums sur G-mail. Cela va beaucoup plus vite, et on peut les passer en diaporama, presque en plein écran. Et rien ne disparait si on est abscent 10 min a cause d’ un coup de fil !

"Couché de Soleil à Prest"

Bonne année 2009 à tous !

Voici aussi le lien vers un film de la télé norvègienne qui vient de sortir sur la formation des fjords. Malheureusement il n’ y a pas de version francaise encore, mais beaucoup de belles prises de vues, entre autre au Groenland, où les fjords sont en formations aujourd’ hui.


IMG_7420.JPG

26/08/2008

Montée à l' estive Stavali

 

6 juillet 2008
Je suis invitée à une montée à l' estive Stavali (1025 mh) au départ de Kinsarvik (0 mh) Une 15 aine de personnes dont 3 enfants vont pousser 5 vaches pendant 8 heures que durera la marche.
Les vaches blanches sont de race ancienne de la région de Røros et sont rustiques. La race est apparenté à la race vosgienne.
2008/0706/1.jpg
Nous partons le fjord dans le dos, remontant une vallée avec trois cascades extraordinaires, sutout un jour très chaud lorsque la neige fond en grande quantité.
2008/0706/2.jpg
L' entrée du parc National du Hardangervidda avec au fond la première cascade. Il fait beau mais pas encore trop chaud.
2008/0706/3.jpg
Première pause au bord de la rivière avec la seconde cascade au fond.
2008/0706/4.jpg
Plus loin les vaches préfèrent rentrer dans l' eau que de reprendre le sentier plein de cailloux. Odd Arne , le paysan, s' inquiète et rentre dasn l' eau pour les faire revenir. Une année on raconte qu' un poulain s' est fait emporté par le courrant à cet endroit là.
2008/0706/5.jpg
L' ascension continue dans les rochers. Odd Arne à entrainé ces bêtes pendant les derniers 15 jours, leur faisant faire 5 km de marche matin et soir.
2008/0706/6.jpg
Nouvelle pause dans une clairière herbue
2008/0706/7.jpg
Et l' ascension reprend.
.
2008/0706/8.jpg
Nous voici arrivés au dessus de la limite des arbres. Au fond, en bas, le fjord.
.
2008/0706/9.jpg
La troisième cascade est encore plus belle que les 2 premières.
.
2008/0706/10.jpg
Il fait chaud, les vaches souffles et la bave coule. remarquez en arrière plan le T rouge et le petit cairn ou montjoie qui balise le sentier.
2008/0706/11.jpg
On gagne en haltitude, bientôt 1200 m. Les plaques de granit prennent la place de la végétation.
.
2008/0706/12.jpg
Enfin le col est passé. Le reste du chemin est sur le plateau et moins dur. Les vaches se raffraichissent tandsi que les humains font une pose café et tratines.
.
2008/0706/13.jpg
Il reste encore pas mal de neige et il faut traverser des névés.
2008/0706/14.jpg
Les enfants, passionnés par l' aventure tiennent bon et à la fin il n' y a qu' eux qui mènent les vaches, les adultes suivant derrière.
.
2008/0706/15.jpg
Olav demande aux vaches de le suivre gentiment pour traverser une grosse rivière rencontrée. Le pont est trop fragile pour elles. Mais cause toujours on n' irra pas!
2008/0706/16.jpg
Il a du faire demi tour et avec l' aide de deux autres ils on poussé les vaches fort avant qu' elles ne se décident à se jetter à l' eau.
.
2008/0706/17.jpg
La première à été Rosa, la meneuse qui porte la cloche.
.
2008/0706/18.jpg
Puis les autre on abandonné leur résistance et l' ont suivi.
.
2008/0706/19.jpg
Certains névés s' effondraient sous le poids des grosses bêtes.
.
2008/0706/20.jpg
D' autre étaient bien reposant pour les pattes fatigués par tant de caillous.
2008/0706/21.jpg
Enfin, en fin d' après midi, Stavali est en vue.
2008/0706/22.jpg
L' arrivée. remarquez les anciennes cabannes d' estive tellement bien camoufflée. Le grand batiment est un refuge ouvert aux randonneurs.
2008/0706/23.jpg
Gjertrud, la bergère nous à acceuillie avec une délicieuse soupe de rhubarbe froide.
.
2008/0706/24.jpg
Après le repas j' ai eu la joie de faire un tour dans la montagne avec Geir, medecin et botaniste qui m'' appris plus de paltes en 1 soir que je n' en ai appris en 20 ans.
2008/0706/25.jpg
Une primevère, primula scandinavica.
.
2008/0706/25_5.jpg
Deux espèces de la même petite fougère: Botryche boreale et Botryche lunaire trouvées dans la même localité.
.
2008/0706/25_6.jpg
Un pied de Rodhiola rosea, le Ginseng du nord, au bord d' une cascade
.
2008/0706/26.jpg
Après une bonne nuit dans la cabanne d' estive, c' est la traite du matin après avoir nettoyé l' étable.
.
.
2008/0706/27.jpg
Le lait frais est filtré et mis a refroidir dans une source d' eau claire.
.
2008/0706/28.jpg
Les vaches sortent pour leur première journée de pâture à l' estive, étonnées de voir la cheinne Ronja entre les maisons.
2008/0706/29.jpg
Quel bonheur de brouter l' herbe drue de la montagne, surtout après l' épreuve de la veille.
.
2008/0706/30.jpg
L' eau est claire et pure.
.
2008/0706/31.jpg
2008/0706/32.jpg
Voici le résultat de tants d' effort: du bon lait cru vivifiant.

18/05/2008

Le printemps est là

Aujourdh'hui, c' est le 17 mai, la fête nationale de la Norvège. David a eu de la fièvre pendant 3 jours et on a du aller chez le médecin au lieu de faire la fête. Donc pas de photos de cette belle journée. Par contre des photos du printemps qui depuis trois semaines nous réjouit, malgré le retour du froid ce matin. Il a neigé jusqu' à 500 m d' haltitude.

2008/0517/1.JPG
Au dessus du village un grand merisier est le premier à verdir. Cette année il a commencé en mars.
.
2008/0517/1_5.jpg
Le soleil du matin illumine ses grappes de fleurs. Il faisait tellement beau qu je suis allée passer la nuit tout prêt, à la belle étoile.
2008/0517/2.JPG
La bergeronette est pour nous comme l' hirondelle est pour les francais, c' est elle qui revient avec le printemps. Je note chaque année la date de son arrivée. Le 12 avril, 2 jour plus tôt que l' année dernière. Depuis quelques temps, j' enregistre sur un site mes observations de faune et de flore, accompagnées de photos depuis cette année. Si ca vous interesse regardez http://www.miljolare.no/, vis deltakere, et chercher mon prénom. Voici quelques' uns des oiseaux vus et photographiés ce printemps
2008/0517/3.JPG
Traquet tarier, ou Tarier des près
2008/0517/4.JPG
 Le gobe-mouche noir
2008/0517/5.JPG
Un pouillot véloce
2008/0517/6.JPG
Et un autre qui chantait son chant bien caractéristique, comme une horloge qui fait tic-tac
2008/0517/6_5.jpg
 Un pouillot fitis, aussi reconnu grace à son chant.
2008/0517/9.JPG
Une mésange nonette
2008/0517/10.JPG
un rouge gorge qui a essayé de me faire peur. J' ai du passer un peu trop près de son nid.
2008/0517/11.jpg
Une grive litorne dans le prunier sous la ferme qui donne de délicieuses Reine Claude vertes
2008/0517/12.JPG
Un drôle de papillon de nuit, un Xylena vetusta en latin. Je ne sais pas en francais. On dirait un petit bout de bois.
2008/0517/14.JPG
Deux cincles plongeurs qui se chamaillaient un peu au bord de la rivière, au millieu du village
2008/0517/14_5.JPG
Deux huitriers pie de mer, cherchant des vers dans le pré juste derrière la maison.
2008/0517/15.jpg
Des cardamines dans les prés, comme dans les Vosges.
2008/0517/16.JPG
Dans la forêt les fougères sortent au grands régal des chèvres.
2008/0517/17.jpg
Les chèvres sortent depuis début mai et apprécient les jeunes pousses et les fleurs de printemps. Ici des oxalis.
.
2008/0517/18.jpg
Le troupeau en pâture sous la falaise ou l' herbe est tendre et drue.
.
2008/0517/19.JPG
Une équipe de la chaine NRK 1 fait un reportage d' une heure sur le fjord et les chèvres en collaboration avec la Corée. L' émission passera en Norvège en janvier 2009. Ils vont venir tourner régulièrement pendant toute l' année pour suivre les saisons. Demain on monte à l' estive de Melhus ensemble. Pas facile de filmer les chèvres, elles n' en font qu' à leur têtes et croquent les cordons des micros.
.
2008/0517/20.JPG
A Lunden, Stig Arne nous à aidé en labourant avec son tracteur. Puis nous avons ramassé les caillous et hersé avec le fjord Peik.
.
2008/0517/21.jpg
Après avoir semé l' herbe à la main, c' est le cheval qui a tiré le rouleau. (Foto du rotoculteur)
-
2008/0517/22.jpg
Le jardin derrière la maison est complètement envahi d' "herbe aux goutteux", mais trop petit pour être labouré. Voilà pourquoi j' ai acheté 2 cochons qui vont me faire le travail qui leur plait d' ailleur beaucoup.
.
2008/0517/23.jpg
Floraison des pommiers et pissenlits.
.
2008/0517/24.jpg
En allant à Bergen la semaine dernière, la vue du lac à Oppheim était magnifique.

23/02/2008

UNESCO

Le 14 juillet 2005, la nouvelle nous est parvenue que notre fjord était reconnu comme nouveau site mondial de l' Unesco. Pour fêter ca, Ivar qui en est en partie l' artisan a eu l' idée de faire une "hesje" à Stokko, formant le mot UNESCO. Toute la famille l' a aidé et s' est bien amusée.

2008/0223/1.jpg
Le lendemain de la confection, le travail continue plus haut.
2008/0223/2.jpg
.
Après 10 jours de sèchage, le foin est prêt à être rentré en bateau.
.
2008/0223/3.jpg
.
10 aout 05: Sous la hesje, l' herbe était à l' ombre et n' a pas verdi en repoussant. Le mot se voyait encore longtemps après.
.
2008/0223/4.jpg
.
Le 10 juin 2006, le temps était magnifique pour la fête d' inauguration. Tout un groupe de bateaux à rame du fjord, surtout des "færing" allaient faire le trajet Undredal - Bakka où se tiendrait la fête, dans l' après midi.
.
2008/0223/5.jpg
.
Les rameurs prennent leur petit déjeuner sur le quai à Undredal. Ils en auront bien besoin, il faut compter environ 4 heures de rame.
.
2008/0223/6.jpg 
.
Je suis partie un peu plus tard en faisant du stop avev un petit bateau à moteur. Bien pratique pour faire des photos des bateaux à rame.
.
2008/0223/7.jpg
.
Nous les avons rattrappé à l' entrée du Nærøyfjorden, sous la cascade Sagfossen.
.
2008/0223/8.jpg
.
Sognefæring
.
2008/0223/9.jpg
.
Un Færing et un bateau de course de Oseberg sur les vagues du ferry qui vient de passer.
.
2008/0223/10.jpg
.
.
2008/0223/11.jpg
.
Sognefæring
.
2008/0223/12.jpg
.
Au trois quart du chemin le navire royal, Norge, nous a dépassé à la hauteur du village de Dyrdal, avec à bord la reine Sonja à qui revenait l' honneur d' inaugurer le site. Les rameurs on ramés de plus belle. Nous avons tiré la barque la plus en arrière pour qu' elle rattrappe les autres.
.
2008/0223/13.jpg
Entre Dyrdal et Styvi, une copie du bateau de course retrouvé avec le Drakar viking de Oseberg.
.
2008/0223/14.jpg
.
Arrivée sur Tufte, à Bakka.
.
2008/0223/15.jpg
.
Norge (Norvège) encrée au large de Bakka.
.
2008/0223/16.jpg
.
Beaucoup de monde s' était rassemblé en cette si belle journée.
2008/0223/17.jpg
.
Le groupe des jeunes joueurs d' accordéon diatonique de la commune nous a fait de la musique...
.
2008/0223/18.jpg
.
...avant que Sa Majestée, Sonja, reine de Norvège ne fasse son discours d' inauguration. Et là, j' ai été pétrifiée: En fin de discours, elle a racontée comment il y a 22 ans elle était descendu de la montagne, en randonnée pédestre dans le coin et avait fait une pause dans une estive le jour où une petite francaise se fiancait à un jeune chevrier d' Undredal. Depuis elle avait suivi les travaux de la francaise pour la sauvegarde des traditions fromagères norvégiennes et elle l' en félicitait! Peut après, une personne est venue me chercher et med dire que la reine m' invitait à partager son repas.
2008/0223/19.jpg
On m' a fait une place en face d' elle, à coté de la ministre de l' environnement. A la même table, les préfets des 2 départements concernés par le site de l' Unesco.
J' ai pu parler avec elle et la ministre, du travail qui me préoccupe pendant bien 1 heure.
.
2008/0223/20.jpg
.
.
2008/0223/21.jpg
.
En quittant le repas pour retrouver son navire, les accordéons jouaient encore et la reine a entamé une valse avec le préfet qui l' accompagnait. C' était amusant de voir comme la reine Sonja improvisait dans un programme stricte, préparé à la minute depuis longtemps.
2008/0223/21_5.jpg
.
Le bateau des VIP, qui devaient rentrer se préparer au repas de galla à l' hôtel Fretheim, où ils étaient invités, est parti en premier. J' attendais le deuxième bateau pour rentrer, quand Ivar, qui lui était invité, m' a appellé: Il fallait que je me débrouille pour rentrer vite car la reine insistait pour que je sois là aussi au repas du soir! J' ai fait signe à un photographe du coin qui a un hors-bord rapide, et il m' a ramené chez-moi. Là Ivar m' attendait, déjà prêt. J' ai sauté dans mon costume régional du Sogn, fait pour notre marriage, et nous avons foncé vers Flåm en voiture.
2008/0223/22.jpg
Nous étions les derniers, tous les invités étaient déjà à leur places, il ne manquait que la reine Sonja. Encore une surprise: on nous a conduit droit à la table principale, moi qui n' était même pas invitée à l' origine!  Pour la deuxième fois de la journée j' ai partagé le repas en sa compagnie, avec Ivar aussi cette fois-ci. Quelle belle journée inoubliable!

13/02/2008

La chasse aux rennes

Dans le grand nord de la Norvège, les troupeaux de rennes sont domestiques. Par contre dans les hauts plateaux du sud, les troupeaux de rennes sont sauvages et chaque année, du 20 août au 21 septembre la chasse permet de règler le nombre de bêtes qui vont passer l' hiver sur ces plateaux très hostiles. La chasse en Norvège est pratiquée surtout par les agriculteurs et fait parti depuis toujours, des ressources alimentaires de l' hiver, avec les ceuillettes de baies (myrtilles, airelles, molte) ainsi que les fromages fabriqués en montagne l' été, sur des páturages de saison.
2008/0213/1.jpg
Le 19 août au soir, nous sommes partis pour la montagne, Gry, Laila, Pacôme (mon frère) et moi. Laila à été garde-chasse pendant des années et connais la montagne comme sa poche.
.
2008/0213/2.jpg
Après 2 heures de marche en montant, voilà le plateau qui se déploie devant nous, à la tombée de la nuit. Au premier plan un cairn original.
2008/0213/3.jpg
Quand nous sommes arrivés au refuge communal, Melahytta, 1.400 m d' haltitude, il faisait nuit.
Le lendemain matin le temps était très maussade, vent, froid et brouillard
2008/0213/4.jpg
Après un bon petit déjeuner nous nous sommes bien habillés et partis dans le brouillard à la recherche des rennes
.
2008/0213/5.jpg
Le brouillard ne permettait pas de voir grand chose. Nous avons trouvé un coin à l' abri du vent et croqué nos barres de chocolat et bu un café bien chaud.
.
2008/0213/6.jpg
Aux creux des rochers, des apparitions de temps en temps comme cette "renoncule des glaces",(Ranunculus glacialis) qui est blanche tôt dans la saison mais se referme et vire au rose en fin de saison
.
2008/0213/7.jpg
.
Désert de caillou et de glace. C' est incroyable que les rennes y vivent par centaines et s' y engraissent au courant de l' été pour pouvoir survivre l' hiver.  Nous sommes fin août et il ya a encore beaucoup de neige à cette haltitude. Il n' y a que 3% du territoire norvégien qui soit habitable.
.
2008/0213/8.jpg
 .
Le temps ne se prêtant pas trop ni à chercher les rennes aux jumelles, ni à se faire bronzer, j' ai gardé le nez vers le sol en marchant et  fait plein de fotos de jolis rochers. C' est moins lourds que de les mettre dans son sac! Si je trouve le temps j' en ferais un album.
.
2008/0213/9.jpg
 .
Nous sommes rentrés bredouilles et gelés. On a fait un feu d' enfer dans le refuge. Un autre chasseur nous à retrouvé ce soir là et à partagé avec nous des morceaux de rennes qu' on à grillé au feu. Un délice.
.
2008/0213/10.jpg
Le lendemain, oh joie, il faisait un temps magnifique. Les montagnes au fond sont celles qui dominent au dessus de la vallée d' Undredal
.
2008/0213/11.jpg
.
Nous avons marché toute la matinée à la recherche des rennes, mais rien. Il y a de l' eau partout sur les plateaux, et il est parfois difficile de traverser les torrents. Là, nous avons posés des pierres pour faire un gué.
.
2008/0213/12.jpg
.
Une autre renoncule, blanche celle.ci
.
2008/0213/13.jpg
.
Quand la rivière est trop profonde, il faut se déchausser. Activation de la circulation sanguine assurée! Pacôme à hurlé:  a mi chemin dans l' eau glacée, Laila lui a annoncé qu' on faisait demi tour, car d' autres chasseurs avait vu des rennes de l' autre coté.
.
2008/0213/15.jpg
.
Nous sommes donc revenus sur nos pas et installés sur une bute avec une vue immense. Au fond, le sommet caractéristique de Vetle Melen. Laila suivait les messages radio des autres chasseurs. Pacôme à fait un somme. Moi, je suis descendu au lac voisin faire des photos da la glace qui y flottait.
.
2008/0213/14.jpg
.
Vers les 16h30 nous avons appercu les premiers rennes, loin vers le sud-ouest.
.
2008/0213/16.jpg
.
Un groupe d' une dizaine de males aux grands bois. Ils ont vite disparus.
Nous avons pris le chemin du retour pour rentrer avant la nuit.
.
2008/0213/17.jpg
Nous avons croisé leur trace. Leurs onglons sont très larges pour bien porter sur la neige.
Nous étions déjà bien avancés sur le chemin du retour quand la radio nous a annoncé que le groupe avait fait demi tour et se dirigeait droit vers nous! Nous avons laissé nos sacs, et sommes repartis un peu en arrière nous cacher derrière un rocher.
2008/0213/18.jpg
Quelques minutes plus tard, les rennes sont venus droit vers nous. Laila n' avait pas de carte de bouc et ne pouvait donc pas tirer. Ils sont venus jusqu' à à peine 10 mètres avant de nous voir, et j' ai tiré tout ce que j' ai pu avec mon appareil photo.
.
2008/0213/19.jpg
Quand ils nous on vus, ils on détalés des 2 cotés du rocher, faisant jaillir la neige. Spectacle sublime.
.
2008/0213/20.jpg
2008/0213/21.jpg
Ce sont les rennes qui on gagnés la partie. Nous en sommes bien contents, cela nous fait redescendre le sac moins lourd et la tête pleine d' un super souvenir.
2008/0213/22.jpg
Les voitures nous attendent en bas dans le fond de la vallée. Deux jours de vie intensément proche de la nature prennent fin.
.
2008/0213/23.jpg
De retour en bord de fjord, un magnifique couché de soleil couronna cette belle journée. La vue de Aurland, vers Undredal, à gauche entre les 2 montagnes.

27/01/2008

Manque de Soleil

Une image des foins que j' aime beaucoup. avec beaucoup de soleil: Aurelie, Peik, un matin tranquille de l' été 2006 pour faire contraste avec le temps qui nous secoue en ce moment.
2008/1.jpg
Les tempêtes font rage, toutes les routes d' est en ouest sont bloquées par des avalanches. Tout est trempé et gris.
.
2008/21.jpg
Cette photo du fjord à Leikanger, un peu plus à l' ouest, (Photo: Petter Øgard) montre le temps qu' on avait hier. Maintenant il neige.
2008/3.jpg
La plus grosse avalanche qui bloque la route nationale entre Oslo et Bergen, E16, fait 300 m de long et jusqu' à 7 m de haut (Photo Arne Eithun/NRK)
Demain nous nous envolons pour la France, passer une semaine d' apprentissage à l' affinage des fromages à la maison Mons, à coté de Roanne. Soleil espéré.

08/01/2008

Midi Libre

Grace à un autre blog, j' ai découvert ceci! Surprise sympa. Est ce que quelqu' un sait quel jour c' était?
2008/Midilibre.jpg

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

06/01/2008

Mises Bas

Le premier janvier la première chèvre a mis bas. Depuis, un vingtaine ont suivi son exemple avec 10 rien qu' aujourd'hui . Je suis montée cet après-midi aider notre ouvrier Kjell. La plus part des mises bas sont les 6-7-8 janvier tous les ans, vu que nous lachons toujours les boucs à la même date, le 5 aout.
Pendant que j' étais là, Valmue (Coquelicot) a mis bas. 
2008/01063/1.jpg
 " Qu' est ce que c' est dur et comme ca fait mal...
.
2008/01063/2.jpg
... là je ne peux pas m' empêcher de hurler, c'est plus fort que moi...
.
2008/01063/3.jpg
...ouf, il est sorti.
.
2008/01063/4.jpg
" Merci de me l' avoir rapproché. Ca m' évite de me relever. Allez vite au travail, il faut le laver maintenant.
.
2008/01063/5.jpg
D' abord la tête, le plus important pour qu' il ne s' étouffe pas...
.
2008/01063/6.jpg
Oh là là, encore un. Je ne sais pas où donner de la tête
.
2008/01063/7.jpg
.
.
2008/01063/8.jpg
.
.
2008/01063/9.jpg
Une demi heure plus tard, ils sont debouts et cherche instinctivement les trayons. C' est le moment de faire la toilette de derrière
.
2008/01063/10.jpg
Ca y est, ils ont trouvé chacun son trayon, tous seul.
Demain je suis de garde à 5 h. Bonne nuit.

Rentrer les dernières chèvres

8 décembre 2007
2007/120807/1.jpg
Je vois que je n' ai pas fini ce feuilleton.
Il restait une chèvre seule au dessous de la falaise blanche. Le 7 décembre je l ' ai appercu aux jumelles. Ce n' était pas évident car de couleur foncé elle se confondait bien avec les couleurs d' automne. Le lendemain Stig Arne et moi avons décidé de faire un essai même si on ne la voyait plus. Nous sommes montés par Tågingi, passés par la chaine qui aide à grimper et là nous nous sommes séparés pour chercher chacun de son coté. Nous étions en contact par radio.
J' allais en appellant, et en passant une butte, vers un ravin, je l' ai rencontré, montant vers moi,  toute étonnée de voir du monde! Au fond Undredal.
2007/120807/2.jpg
C' était une de celle de Stig Arne. Regardez comme il est heureux d' avoir retrouvé sa chèvre...
2 jours après lui et Gunhild sont remontés à Britaskorane. Des 6 chèvres qui étaient là haut, ils ont réussit à en rentrer trois dont Lilja.
Le 11 des, il a été observé à la longue vue que une des trois qui restaient boitait.
Le 12 des, on n' en voyait que 2 et elles étaient dans un endroit pas trop difficile. Gunhild et Stig Arne sont encore une fois montés. Ils les ont ramenés. Elles étaient maigres comme tout. La boiteuse était tombée et 2 aigles royaux en faisaient un festin. Ils n' étaient qu' à une quarantaine de mètres quand ils se sont envolés.
Il manque encore 2 chèvres aux voisins et une chevrette pour nous. Mais nous ne les avons vu nulle part et les considerons comme perdues. Les recherches sont donc closes.
Il ne nous reste plus qu' un bouc sauvage dans le fjord voisin.

Mariage à Undredal

2008/01062/1.jpg
Le 5 janvier, tempête un peu calmée, Leif Inge, 56 ans, notre épicier - cousin d' Ivar - grossiste en fromage - accueil des touristes - animateur de fêtes, s' est marié avec Natalia, guide de voyage russe. Le matin même mon nouvel appareil photo est arrivé par la poste. Un Nikon D300 avec Nikkor 18-200, un bijou que je ne maitrise pas encore. Excusez les photos médiocre, d' autant plus que Leif Inge m' a demandé de filmer pour lui. Donc je me suis surtout concentrée sur cette mission et lui ai donné 4 heures de film, cette nuit, après la fête.
2008/01062/2.jpg
Les premiers invités sont en place dans l' église. Elle est du moyen âge (1147) et bien serrés on s' y tient au chaud. Maks 50 personnes.
2008/01062/3.jpg
Anna Karine en costume du Sogn, fait sonner les cloches.
2008/01062/4.jpg
Leif Inge et Natalia, sur le banc des marriés.
2008/01062/5.jpg
Le pasteur Kjell donne la bénédiction finale.
2008/01062/6.jpg
Jens, du village voisin de Vik était chef de la fête et nous à invité à table avec un petit air joué sur une corne de bouc, La fête était à la salle des fêtes du village. Maria et ses copines faisaient le service.
2008/01062/7.jpg
A table, bon repas, discours chaleureux et leurs larmes, histoires drôles et cocasses de Jens, danses jusqu' à 2h30.
2008/01062/8.jpg
La mariée devant le plus gros des gateaux. Les tables de gateaux des femmes d' Undredal sont magnifiques et exellentes.
Ce fut une belle fête bien sympatique et typique de la bonne ambiance qui règne à Undredal. (80 habitants)

10:55 Publié dans Famille | Lien permanent | Commentaires (4)

Tempête

2008/0106/1.jpg
Ces trois dernier jours le vent à soufflé très fort.
2008/0106/2.jpg
Photo depuis la fenêtre de la salle de bain. La tempête était au pire vendredi. Le fjord était blanc d' écume. Notre maison en bois sur le quai vibrait et était difficile à chauffer. On sentait des courants d' air partout
2008/0106/3.jpg
Notre nouveau pasteur, Kjell, voisin à quai qui habite dans un voilier n' a pas dormi de 3 nuits. Les vagues ne sont pas longues et haute comme en Méditerranée, mais courte et raides et ont rudement secoué le bateau. Il aurait du se rendre à un port plus tranquille avant la tempête, mais la glace pas encore complètement partie l' en a empêché. Le vent et les vagues ont maintenant eu raison de la glace.
2008/0106/4.jpg
Le voilier à tenu le coup, mais pas les deux barques devant la maison. Celle du voisin à cassé sa corde et en cognant contre la notre, l' a déstabilisée et les vagues l' ont remplie d' eau. Heureusement que ce type de bateau ne peut pas couler complètement. C' est à grand peine que nous l' avons vidé. Surement bien 700 litres tandis que la barque tangait violemment. J' ai les muscles du dos tout endoloris après l' effort inhabituel. Puis nous l' avons tiré à terre.
C' est dans ce décor que notre épicier et cousin d' Ivar s' est marié et que les chèvres ont commencé à mettre bas. Voir d' autre notes

02/01/2008

Nouvelle année

2008/0101/1.jpg
Pour le premier jour de l' année une promenade en raquettes au dessus d' Aurland. L' ancienne route de Lærdal est dégagée jusqu' aux dernières fermes, à 800 m d' haltitude environ. A Stegastein, un point de vue à été ammenagé.
2008/0101/2.jpg
La rampe du point de vue.
2008/0101/3.jpg
En dessous, Aurland, centre de la commune. Flåm est au fond à gauche.
2008/0101/4.jpg
Aurland et son église en pierre du 12 ème siècle.
2008/0101/5.jpg  2008/0101/6.jpg 
Deux casse-noix mouchetés étaient tout près. J' ai beaucoup regretté mon bon appareil et son zoom, volé il y a trois jours à Arfeuilles, petit village de l' Allier où nous avons passé l' entre deux fêtes. Mais l' appareil compact dont j' ai du me suffir aujourd' hui donne une petite idée de ce bel oiseau. Il y a un an, j' en ai trouvé un mort au même endroit. Il était rentré dans une des vitres à coté de la rampe.
2008/0101/7.jpg
La vue vers Undredal vers 1 h de l' après midi
2008/0101/8.jpg
La même vue au retour, vers 3 h au soleil couchant. Le fjord est de nouveau gelé et vierge puisque le brise glace n' est pas passé depuis quelques jours.
2008/0101/9.jpg
Enfin on a trouvé le soeil!
2008/0101/10.jpg
De l' autre coté du fjord, la vallée suspendue Frondalen
2008/0101/11.jpg
Même au milieu de la journée, le soleil est très rasant
2008/0101/12.jpg
Un fjord entre la montagne ou nous sommes et celle qui est derrière.
2008/0101/13.jpg
De l' autre coté, une estive qui aujourd' hui ne sert plus que pour les loisirs. Alors la forêt repousse, bien aidée par le réchauffement général, et bientôt le terrain sera impénétrable, couvert de bouleaux.
2008/0101/14.jpg
Une chanson m' est revenue en tête en rentrant:
"Je connais les brumes claires, ...
2008/0101/15.jpg
...La neige rose des matins d' hiver...
2008/0101/16.jpg
... Je voudrais te retrouver, le lièvre blanc qu' on ne voit jamais..."

03/12/2007

Lykkegut, le bouc solitaire

images/2007/120307/1.jpg
Hier dimanche, j' ai voulu essayer de faire descendre Lykkegut, le bouc reparti sous Nedbergo. La neige ayant fondu le long du fjord, il peut encore être dehors, mais à l' endroit òu il se trouvait, il pouvait se faire bloquer par le gel.
Je l' ai appellé du fjord. secoué les granulés dans le sceau en plastique qui fait le maximum de bruit.
Une petite réaction: il s' est arrêté de manger et m' a regardé. Bon signe. Mais pas un pas. Pour descendre, il fallait d' abord qu' il remonte la terrasse vers la droite. J' ai accosté et ai commencer à grimper de l' autre coté du ravin pour arriver à sa hauteur et le faire venir vers moi.
images/2007/120307/2.jpg
Appeller, secouer les granulés
Enfin 3 pas.
Nouvel arrêt, me regarder
Ne pas trop appeller, sinon il devient "sourd"
Je monte encore un peu. Secoue les granulés frénétiquement.
Le bruit magique le décide, il se met en route.
Je retiens mon souffle
Il passe une partie mouillée qui en gelant l'aurait bloqué. Ouf, c' est déjà cà.
Je redescend un peu pour lui indiquer la direction.
Nouvel arrêt.
images/2007/120307/3.jpg
Je me tais, le laisse réfléchir. Le soleil illumine la neige au dessus de nous.
Il est immobile.
Je remonte, ressayer plus haut. Je suis trempée de sueur.
Secouer les granulés le plus fort possible
Ca-y-est, il se remet en route et disparait dans un creux.
Je descend rapidement, je n' ose pas regarder si il descend
images/2007/120307/4.jpg
Il réapparait beaucoup plus près et se demande comment il va me rejoindre de l' autre coté du ravin.
Je descend rapidement jusqu' au bateau tandis qu' il me regarde, immobile.
Je passe de l' autre coté du torrent et positionne le bateau juste au dessous de lui et apelle de nouveau.
Ca -y-est, cette fois c' est gagné, il descend le dernier bout de chemin en courrant.
images/2007/120307/5.jpg
Et le voilà à la barque.
Le bonheur est intense, c' est à chaque fois comme de retrouver la brebis égarée.
Quelques granulés, Ronja pousse toi,
images/2007/120307/6.jpg
Et monsieur saute dans la barque, comme si il faisait ca tous les jours.
images/2007/120307/7.jpg
Les granulés sont irresistibles
images/2007/120307/8.jpg
Je le remet à terre juste en face de la maison, dans un endroit moins accidenté et lache avec lui une chèvre vide. Tant qu' il ne fait pas trop froid et qu' il n' y a pas de neige au bord du fjord,  ils sont mieux dehors en liberté, que à l' étable, à l'étroit. Avec la petite Snøugla (Harfang des neige) comme compagne, il n' est plus solitaire. Et peut-être que ca fera des petits pour l' été.

01/12/2007

Neige

images/2007/120107/1.jpg
28 novembre, 10 h du matin, le jour se lève sur un paysage en noir et blanc.
images/2007/120107/2.jpg
Une des dernières roses s' est fait surprendre
images/2007/120107/3.jpg
Ronja est toute contente et joue à croque-neige
images/2007/120107/4.jpg
Il ne doit pas faire bon pour les pauvres chèvres qui sont encore dehors. Entre autre 6 bêtes qui depuis plusieurs semaine sont dans le triangle sous la falaise, (sous la fèche rouge) Elles sont dans la neige depuis un moment déjà. C' est incroyable qu' elles ne comprenne pas qu' il fait meilleur plus bas maintenant. Il suffirait qu' elles descendent de 100 m, jusqu' à Britaskårane où on pourrait aller les chercher. Là où elles sont c' est impossible. Vu qu' il ne m' en manque plus qu' une, la pluspart de ce groupe sont au voisins qui jurent que jamais plus ils ne mettrons leurs biques à Bortom. C' est drôle que les leurs ont été moins sages que les miennes...
images/2007/120107/5.jpg
Vu vers le Nord. Nous avons peur que la chèvre qui était dans ce coin là soit tombée. On ne l'a pas vu depuis plusieurs jours.
Aujourd' hui en cherchant les chèvres aux jumelles, j' ai vu un cerf en face. Quand il n' y a pas de neige, les chèvres blanches se voient très bien, mais pas les cerfs qui sont bruns foncés. Quand il y a de la neige, c' est l'inverse.
Mon ordinateur à rendu l' âme. Je travaille sur le portable de l' association et c'est bien pénible car il me manque des tas de choses: logiciels de comptabilité, de traitement de photos (moins bonne qualité cete fois ci) et toutes mes photos dont j' ai besoin pour terminer la rédaction de la revue "GardsOsten" (Le fromage fermier) de l ' association.
images/2007/120107/6.jpg

Exemple de la revue qu' il faudrait faire sortir avant Noël. Format A4, 28 pages, noir et blanc.

 

26/11/2007

Violetta ne voulais pas rentrer

2007/112607/1.jpg
Le projet du bouc Lykkegut qui devait retrouver Violetta seule depuis 3 jours à échoué. Déjà le lendemain il était retourné en dessous de Nedbergo. Après avoir repéré Violetta aux jumelles, j' ai decidé de faire un essai d' aller la chercher bien que l' heure soit déjà bien avancée, le bureau m' ayant pris toute la matinée. La photo du village d' en face donne l' impression que c' est le soir, mais il est 14 h.
2007/112607/2.jpg
J' ai accosté a coté de l' ancienne cabanne de traite des voisins. Il y a bien vingt ans qu' ils n' ont pas trait là. Un énorme églantier pousse en son milieu. Autrefois, tout le monde mettait ses chèvres à Bortom, tôt au printemps. C' est un versant sud où les pâtures sont précoces. Il fallait aller traire en bateau matin et soir par tout les temps. Je me souviens d' une fois où le vent était tellement fort qu' il a fallu attendre deux heures avant de pouvoir rentrer. Nous étions assises notre amie Bernadette et moi dans la forêt et nous sentions les racines des arbres se soulever sous nous. Nous avons été les derniers à traire Bortom au printemps, ca fait bien 10 ans de ca maintenant.
2007/112607/3.jpg
On se croit seul dans la forêt...
2007/112607/4.jpg
Enfin, j' ai trouvé Violetta. Regardez comme elle se confond avec la nature. Et encore c' est son coté avec le plus de blanc qui est tourné vers nous. Foin bien vert et granulés sont présentés pour engager les négociations.
2007/112607/5.jpg
Petit à petit elle m' a laissé approcher. Lorsque j' ai été à 3 mètres, elle a craqué et s' est goinfré de granulés. Le beau foin vert, par contre ne l' a pas interessé du tout. Mais pas question de me suivre librement.
2007/112607/6.jpg
J' ai donc du l' attacher et la tirer jusqu' en bas tant bien que mal. Parfois c' est elle qui me tirait, rarement dans le bon sens...
2007/112607/7.jpg
Regardez comme la couleur  de Violetta est la même que celle des arbres! Ces arbres, ce sont des tilleuls qui survivent sur ce coteaux versant sud. On pense qu' ils sont en majorité plantés, du temps avant que les chèvres ne pâturent le coin, car elles en raffolent et ne laissent pas une seule pousse passer. Cette forêt servait à fabriquer des cordes, avec les fibres qui sont sous l' écorce. Dans le petit musée de culture locale de Styvi dans le Nærøyfjord, le paysan, Bottolv Hov montre encore la façon de fabriquer ces cordes. C' était surement le type de cordes utilisées par les Vikings.
2007/112607/8.jpg
De retour au fjord, 15 h 10, il fait presque nuit. Les lumières du soleil couchant sont presque plein sud.
Il ne me manque plus qu' une chèvre à rentrer, Lilja, (le lys blanc)
Ce soir, un travail moins drôle: établir la liste de celles qui vont partir à la boucherie lundi prochain. Le travail le plus pénible de l' année. La dure réalité c' est que sans mort il n' y pas de place pour les naissances et donc pas de renouvellement.
2007/112607/9.jpg
La récolte de pommes a été tout a fait minable cette année. L' année dernière c'était plusieurs caisses sur le même arbre. Il a fait la pause cette année. Juste de quoi faire un bol de compote.
2007/112607/10.jpg
Bouquet pour l' hiver, souvenir d' été, qui dure longtemps.

25/11/2007

Une chèvre ici, une chèvre là

2007/241107/1.jpg
La glace est en train de lacher prise. Il y a quelques jours, j' étais au bord de la plaque de glace, cherchant les dernières chèvres aux jumelles. Le vent poussait ma barque contre la glace, donnant les vibrations visibles sur la photo. Le bruit fait par la glace qui s' entrechoquait par le mouvement des vagues ressemblait au joli gazouillis d' une multitude d' oiseaux.
2007/241107/2.jpg
Trois chèvres repérées, une sous Tågingi, 2 dessus, nous partons à trois les chercher car l' endroit est plutôt difficile.
En montant, la vue sur le fjord montre bien comment la glace est en train de partir.
2007/241107/3.jpg
La vue vers Undredal, d' en haut (4-500 m d' haltitude) La paroi rocheuse s'éleve encore jusqu' à mille mètres au dessus de nous.
2007/241107/4.jpg
Au lieu du passage le plus difficile, il y a une chaine pour pouvoir passer.
2007/241107/5.jpg
Même pour les chèvres le passage est difficile. Gunhild en pousse une dans les bras de Stig Arne qui amortie la descente.
2007/241107/6.jpg
Le lendemain c' est un groupe de 6 qui sont descendues d' elles même. Il n' y a qu' a les cueuillir au bord de l' eau. Toutes les miennes, bravo les filles!
2007/241107/7.jpg
Undredal d' en face
.
2007/241107/8.jpg
.
.
2007/241107/15.jpg
2007/241107/9.jpg
La paroi rocheuse sous Nedbergo fait bien 400 m de haut. Un petit groupe de trois boucs et une chèvre pâturent depuis un moment dans le coin. Il sont presque toujours au bord du vide. Les chèvres n' ont vraiment pas le vertige!
2007/241107/10.jpg
Hier, samedi, Nous sommes d' abord montés chercher une chèvre solitaire à Britaskårane. Quelle joie de voir qu' elle n' était pas sauvage.
2007/241107/11.jpg
Redescendus au croisement du sentier de Nedbergo nous attachons la chèvre retrouvée à un arbre et remontons de l' autre coté du ravin.
2007/241107/12.jpg
2007/241107/13.jpg
 Les boucs viennent rapidement vers nous au bruit magique des granulés dans le sceau. Oh surprise, il y a une chèvre en plus avec eux. Mørkeblå (Bleue foncée) a une couleur pratiquement impossible à voir de loin. Remarquez comme est jolie sa queue retroussée en éventail. L' autre chèvre, blanche celle-ci, qui est dans le même coin, fait bande à part dans un endroit trop dangeureux pour tenter d' aller la chercher.
2007/241107/14.jpg
De retour au croisement, nous retrouvons la chèvre attachée. Storegut nous a donné bien du mal à la descente. Il a essayé de se sauver 2 fois et j' ai fini par l' attacher. Mais ce n' est pas facile de descendre dans ce terrain avec un bouc de 70 kgs en laisse qui tout à coup fait des bonds imprévisibles. L' autre bouc, Lykkegut, est très gentil. Je l' ai relaché juste au dessous de l' endroit ou Gunhild et Stig Arne ont perdu Violetta la veille. Elle ne voulais pas les suivre. J' espère qu' ils vont se retrouver. Il ne me manque plus que 2 chèvres, Violetta et Lilja, 1 bouc dans la pâture de Morki, dans le Nærøyfjorden, et la chevrette Mathilde qui je pense doit être morte, car il y a longtemps qu' elle manque à l' appel.

21/11/2007

givre, floraison hivernale

Brume + gel = givre. Tout est givré aujourd' hui et le jardin mort depuis l' automne s' est refait une beauté.
2007/211107/1.jpg
Pétale de rose dans les pervenches
2007/211107/2.jpg
Un dahlia qui aurait du être rentré...
2007/211107/3.jpg
Même les pneus le long du quai fleurisse.
2007/211107/4.jpg
.
.
2007/211107/5.jpg
.
.
2007/211107/6.jpg
.
.
2007/211107/7.jpg
.
.
2007/211107/8.jpg 2007/211107/9.jpg
.
C' est la fin des capucines...
2007/211107/10.jpg
2007/211107/11.jpg
.
Les chevaux ont pris un poil terrible, comme une fourrure d' ours car ils sont dehors en permanence. Il faut désormais leur donner un complément de fourrage. Mais ils restent presque tout l' hiver dehors. Ils préfèrent froid et grands espaces que chaud et étroit dans l' écurie. Hrønn, l' islandaise devant Siri, la fjord.
2007/211107/12.jpg
Les 2 fjords Siri devant et Peik derrière. Ils mangent les refus des chèvres. Ce sont des chevaux rustiques et facile à nourrir.